Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 09 08Article 617695

Culture of Wednesday, 8 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Carnet noir : Amobe Mevegue n'a pas pu finir cet immense projet qui lui tenait à coeur

Amobe Mevegue a tiré sa révérence play videoAmobe Mevegue a tiré sa révérence

• Amove Mevegue est décédé ce 8 septembre 2021

• Il a laissé derrière lui sa famille biologique et sa grande famille artistique et audiovisuelle touchées par son départ

• Ses projets artistiques sont aussi en suspens


Décédé ce 8 septembre 2021 à l'âge de 52 ans des suites d'une courte maladie, Amobe Mevegue a laissé un grand vide derrière lui. Animateur, journaliste et producteur camerounais, très connu du monde audiovisuel africain et international, son parcours de vie parle à sa place.

Avant ce décès subit, il était sur des projets artistiques et sociaux qui lui tenaient vraiment à coeur mais malheureusement, il ne pourra plus aller loin dans ces engagements artisitiques qui lui plaisaient tant.

Fondateur de la chaîne de télévision Ubiznews, il est aussi derrière la fondation Mobaday qui a son siège au Burkina -Faso et qui a une vocation panafricaine avec pour ambition de créer des emplois autour des industries créatives. Amobe Mevegue était aussi l'initiateur du projet WAN "conçu sous une autre forme, initialement prévu pour créer un hub d’artistes, région par région, en partenariat avec Afrobytes", avait-il expliqué à nos confrères du site Adweknow.

Ce projet était né après la mort subite aussi de Manu Dibango des suites de Covid-19 qui l'avait d'ailleurs affecté. Il a ailleurs réuni des artistes africains autour d'une même table pour réfléchir sur la pandémie et ses conséquences sur l'Afrique. "Après un appel avec Youssou N’dour, quelques jours après le décès de Manu Dibango, j’ai eu l’idée du projet WAN. J’ai téléphoné à de nombreux artistes de toute la diaspora qui ont tous répondu présents. Ainsi, nous avons constitué un vaste réseau de solidarité pour faire réaliser le projet WAN : un contenu que nous allons agréger et diffuser en partenariat avec l’Union Africaine de Radiodiffusion sur toutes les chaines africaines le 25 mai, Journée Internationale de l’Afrique. Dans une dimension symbolique, nous souhaitons inviter les participants à penser la nouvelle Afrique après cette crise sanitaire qui a touché le continent et le reste du monde", avait-il déclaré.

Le projet est donc lancé et a accueilli d'avis favorables. Les hashtags #JeSuisWan et #IAmWan ont été lancés et un show virtuel de 2h30 animé par des grands artistes (mini concerts) a été organisé. Cela a été un succès le 25 mai, Journée Internationale de l’Afrique, car pour lui, " pour la première fois, un projet, son projet Wan a réuni une centaine d’artistes, leaders et Innovateurs, d’Afrique, Océan Indien, Caraïbes, des Amériques et l’UNESCO.

L'acte 2 de WAN a été réitéré du 25 au 29 mai dernier. Mais hélas! Le grand animateur ne pourra plus continuer cette oeuvre qui lui comblait tant.