Vous-êtes ici: AccueilCulture2020 10 28Article 552154

Culture of Wednesday, 28 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Cameroun: Calixthe Beyala répond à Claudy Siar

Claudy Siar est victime de violentes attaques sur les réseaux sociaux pour avoir apporté son soutien à l'écrivaine Calixthe Beyala. Une situation qui fait sortir la romancière de son silence.


Dans une publication sur sa page facebook, la romancière Calixthe Beyala témoigne sa gratitude à l'animateur de Rfi qui a pris défense dans une affaire qui la secoue actuellement. « Salut Claudy, Siar merci pour ton soutien... Tu me connais mieux que ces personnes à multiples pseudonymes qui s'en viennent raconter n'importe quoi... Tu connais ma liberté... En dehors d'avoir appelé à voter contre Sarkozy, je n'ai jamais appelé à voter, ni n'ai fait campagne pour personne » a écrit l'écrivaine. « Dans mon pays, certains délirent, car quand dans un pays, un groupe boycotte un artiste parce qu'il subodore qu'il ne soutient pas leur candidat on peut s'interroger sur leur sens de la démocratie. Je remarque sur ta page que Tiken Fakoly est plus violemment agressé que moi... Il me semble que tu as toujours défendu des artistes, leur liberté. Ce sont eux tes compagnons et non des politicards qui tentent de te prendre en otage, à moins que je ne me trompe/ Bisous Bisous mon frère de route », ajoute-t-elle pour soutenir à son tour l'animateur qui ne cesse de se faire démontrer sur les réseaux sociaux.


Attaques contre Claudy Siar

Dans un post sur sa page Facebook ce 27 octobre, l’animateur français a soutenu l’écrivaine Calixthe Beyala victime selon lui d’abus foncier. Il n’en a pas fallu plus pour qu’une horde d’internautes et d’acteurs médiatiques camerounais se ruent sur l’animateur de Couleurs Tropicales lui rappelant au passage le cas Paul Chouta.

Calixthe Beyala serait victime d’abus foncier à Yaoundé. En effet, l’écrivaine se serait faite arracher près de 950 m2 de terres sur lesquelles elle ambitionnait de construire une résidence pour écrivain. Face à ceci, l’animateur et activiste français Claudy Siar a décidé de s’insurger. Dans une publication sur son compte Facebook, il s’insurge contre ce qu’il considère comme un acte de mépris contre la culture. D’ailleurs, il a prévu d’en parler dans l’édition de Couleurs Tropicales de ce mardi sur RFI.

Cette sortie a immédiatement suscité un tollé sur les réseaux sociaux. Ainsi, de nombreux internautes, activistes et hommes de médias camerounais ont critiqué la démarche de l’animateur français, rappelant notamment le cas de Paul Chouta emprisonné depuis près de deux ans suite à une plainte de l’écrivaine. Ainsi, pour Mathieu Youbi, « ce qui arrive à cette célibataire endurcie n’est que le retour de ce qu’elle a fait. Paul Chouta qui t’a fait une fois une interview croupit par le fait de Beyala ». Pour Zila Aset, l’animateur ne devrait pas s’y frotter : « cher monsieur Claudy Siar nous n’avons aucun doute sur votre volonté de lutter contre les injustices de toute sortes. Nous connaissons votre amour pour les idéaux de culture et de liberté. Mais le problème de la dame dont vous voulez la paix n’est pas le vôtre. De gr'ce ne vous en mêlez pas ». Calibro Calibri, un leader de la BAS lui estime se dit déçu de l’animateur : « Claudy c’est avec beaucoup d’amertume que je me permets de t’écrire. Un web journaliste est emprisonné depuis plus d’un an par ta soi-disant écrivaine…je ne t’ai jamais vu t’insurger contre cela ». Pour Chris Bobby Ngatchou, Claudy Siar devrait plutôt s’intéresser à la situation en zone anglophone du Cameroun: « Claudy Siar parlez nous de la recherche des solutions de paix dans la zone anglophone du Cameroun. Ce sujet sur Calixthe Beyala n’intéresse aucun camerounais ». Répondant à la horde d’internautes déchaînés sur sa page, Claudy Siar note que: « Paul est un de mes amis, et je demanderai à nouveau sa libération ».

Pour rappel, l’animateur a déjà participé à plusieurs campagnes de revendications pour la paix en Afrique et contre les abus subis par les africains. Il était d’ailleurs l’un de ceux qui avaient révélé le scandale des esclaves noirs en Libye. Son émission Couleurs Tropicales est d’ailleurs devenue une tribune de dénonciation pour de nombreux activistes africains.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter