Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 06 11Article 601753

Culture of Friday, 11 June 2021

Source: www.camerounweb.com

CAN21: qui est Roland Julien Ntsa, le neveu d'un ministre qui a gagné le marché de l'Hymne

Roland Julien Ntsa au mileu de sa troupe Roland Julien Ntsa au mileu de sa troupe

• Objet de polémique sur le projet Africa Smile, le promoteur Roland Julien Ntsa ne calcule point les accusations des musiciens

• Il déclare être plus focalisé sur son groupe qui a choisi pour l'hymne de la CAN 2021

• Le promoteur espère vraiment que ses enfants vont enflammer le stade en janvier 2022

Il est le créateur du collectif Africa Smile au coeur d'une polémique depuis qu'il a été choisi comme l'interprête de l'hymne de la CAN 2021. Roland Julien Ntsa est en effet l'homme derrière ce groupe musical crée au lendemain du lancement de concours Hymne national.

Des musiciens locaux notamment Lady Ponce, Chantal Ayissi, Hervé Nguebo se sont ligués contre le choix porté sur le Collectif Africa Smile prétextant que le promoteur Ntsa n'est rien d'autre que le neveu d'un ministre. Ils dénoncent alors le favoritisme qui prévaut au sein du gouvernement lors des appels d'offres publiques.

Cette réaction des artistes ne fait ni froid ni chaud au promoteur Roland Julien Ntsa qui pense qu'il a mérité cette place. "C’était un concours, et le concours n’est ouvert qu’à celui ou celle qui sent les compétences. J’avoue que la fierté c’est surtout de savoir qu’on succède à Manu Dibango qui a écrit et chanté l’Hymne de la CAN 1972 qui s’est déroulée au Cameroun. Pour le reste, je crois qu’il y a de quoi être fier. Heureusement je garde vraiment la tête sur les épaules, ce d’autant plus que les moments des vraies sensations arrivent en janvier", s'est-il confié à la CRTV.

Le collectif Africa Smile est composé "des adolescentes et quelques enfants en fonction de leurs talents et aptitudes tout en tenant compte de leur volonté à relever le défi proposé". Roland Julien affirme avoir cru à ces enfants et il a été ébloui de voir qu'ils ont donné le meilleur d'eux. " La chanson, je l’ai pensée en tenant compte du contexte camerounais. Nous aimons le foot. Chez nous tout le monde est joueur, coach, arbitre, entraîneur etc. Nous avons soif de victoire et le foot a unit les émotions. Alors, on est fou de foot. Cette chanson est en même temps une musique de souhait de bienvenu et de mise en vitrine du Cameroun. En plus ce message fait du foot, un instrument fédérateur des peuples et d’unité dans la diversité. Et ça a marché», rapporte-t-il.


Car à l'en croire, il a voulu mettre en avant l'image d’une jeunesse camerounaise pétrie de talent comme le plus grand symbole de cette chanson. Une jeunesse qui d'après lui, a juste besoin d’un peu de moyens et d’opportunité pour réhausser l'image du Cameroun, un réservoir de talent. "Il faut exploiter la jeunnesse. J’ai vu ces enfants si joyeux après le verdict, promettant de se remettre au travail pour corriger les manquements du live. Et je puis vous dire qu’elles le font déjà depuis cette semaine, même à mon insu", déclare-t-il tout fièrement.