Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 07 31Article 611230

Culture of Saturday, 31 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Arrestation de TENOR: furieuse, Eunice Zunon s'attaque violemment aux internautes

La réaction des internautes provoquent la colère d'Eunice Zunon La réaction des internautes provoquent la colère d'Eunice Zunon

• TENOR est détenu à la prison de New-Bell de Douala

• La réaction des internautes provoquent la colère d'Eunice Zunon

• Eunice Zunon s'excuse pour sa sortie


L'arrestation suivie de l'incarcération de l'artiste chanteur camerounais TENOR, dans le cadre de la triste affaire de l'accident de la circulation survenu le 15 juillet dernier et qui a coûté la vie la jeune Erika Mouliom, a provoqué la rage chez son ex petite amie ivoirienne Eunice Zunon.

En effet, les différentes réactions des internautes sur l'incarcération de TENOR à la prison de New-Bell de Douala ont été mal perçues par la bloggueuse Eunice Zunon.
"Vous ne pensez pas que vous allez trop loin ??? Vous voulez que le monde entier vous connaissent, vous les charognards ??? On va lire le droit ensemble. Je viens.", a-t-elle déclaré.

Cette sortie n'a pas été du tout appréciée par les fans qui ont violemment réagi en commentaire au post de l'amoureuse de TENOR.
"Ferme la. Normalement tu devrais avoir compassion de la famille qui a perdu sa fille... Ferme la..", retoque un internaute.

Et quelques minutes plus tard, cette dernière s'est retractée en supprimant son post. Elle fait une nouvelle sortie pour présenter ses excuses et justifier sa précédante sortie par "le choc" ressenti suite à l'arrestation de TENOR.
"Je suis désolé d'être un être humain.
Le choc que vous m'avez causé avec vos postes avec la plupart violents alors que je m'apprêtais à aller au sport après ma prière, m'a fait réagir sur le coup, d'autant plus que je n'arrivais pas à avoir la famille au téléphone... J'ai même oublié que je suis une femme de prière...
Le choc m'a fait oublier que je suis une femme de prière...
Le choc m'a fait oublier la grande charge de la justice aussi...
Le choc, le choc, le choc...
Je suis désolé d'être un être humain et de me tromper..."
, s'est exprimée Eunice Zunon sur son compte Facebook.

Voici comment Tenor s’est retrouvé à la prison de New Bell

Selon les premières informations dont dispose la rédaction de Camerounweb, celui qui est surnommé « Mister le Nfiang le way le yamo » a été arrêté suite à une plainte du collectif d’avocats de la famille de Erika. Ce collectif est composés d’avocats camerounais et d’un avocat belge. Ils ont déposé plainte contre l’artiste pour homicide involontaire et conduite en état d’ivresse.

Après avoir démenti une première fois son implication directe dans l’accident qui a couté la vie à Erika, 22 ans, Tenor aurait selon une source proche du dossier, a avoué dans le procès-verbal qu'il était au volant de la voiture et qu'il avait bu.

Comment Tenor a tué Erica

Alors qu’il revenait d’un concert organisé par l’Institut Français du Cameroun, le celèbre chanteur Tenor a.k.a « Mr le nfiang, le way, le yamo » a été victime d’un tragique accident de la circulation au carrefour Bessengue à Douala, peu avant 5h du matin. «La voiture qui roulait à tombeau ouvert, a pris feu après avoir fait un vol plané», apprend-on alors.

Très vite, les premiers bilans annoncent le décès d’une jeune fille de 22 ans, et trois blessés, dont Ténor. Les victimes sont alors évacuées à l’hôpital Laquintinie.

Rapidement, les images du véhicule calciné font le tour de la toile, et des interrogations naissent sur les circonstances de ce drame.

Ebriété et excès de vitesse

Selon les premiers témoignages, le chauffeur de l’artiste aurait perdu le contrôle alors qu’il roulait à vive allure au moment de l’accident. Une version corroborée par le manager de l’artiste qui dans un communiqué révèlera que « le chauffeur du véhicule aurait pris fuite ». Face à cette version qui semblait improbable, les langues se délient. « C’est Tenor qui roulait », révèlera un témoin interrogé par Equinoxe TV.

En effet, l’auteur du tube « Do le dab » a été extirpé du siège conducteur par des secouristes de circonstances, arrivés quelques instants seulement après sur le lieu de l’accident. Une version qui contredit celle de son manager.

Après son concert à l’institut français du Cameroun, Ténor aurait participé à une soirée bien arrosée. Une soirée au cours de laquelle l’alcool a coulé a flot jusqu’à l’aube. C’est donc en état d’ébriété que Tenor prendra le volant de sa voiture, en compagnie de la victime, Erica, ainsi que deux autres passagers.

Roulant à vive allure et en ébriété, Ténor rate le carrefour et heurte un poteau. Face à la violence du choc et au feu qui embrasse le véhicule, la jeune Erica, 22 ans rendra l’âme.

Une fan parmi tant d’autres

Dans un communiqué publié sur les comptes sociaux de l’artiste, son mamager Taphis indiquera que les victimes dont Erica, n’étaient que « des fans » que Tenor « prenait soin de raccompagner après une séance de photo ».
Jugé maladroit, le communique sera très vite supprimé face à l’avalanche de critiques.

Selon les investigations, Erica, étudiante à Douala n’était pas une simple fan comme l’indique l’entourage de l’artiste. En effet, sur des vidéos amateurs, l’on aperçoit Tenor et Erica dans une soirée privée, quelques instants après le concert de l’artiste. « Ils sont arrivés au Mermo aux environs de 2h du matin et sont répartis aux environs de 4h. À bord du véhicule, en dehors de Tenor et la jeune étudiante, se trouvait une autre fille qui est sortie indemne », rapportent des témoins.

Colère du père

Venu récupérer le corps de sa fille, Jean Georges Moulion, mettra en garde Ténor. « Cette fois, il s’est attaqué à un Lion », lance-t-il. « Comme il n'est pas mort, qu'il vienne doucement en pays Bamoun doter ma fille », ajoute-il en colère.

Tard dans la soirée de ce 15 juillet, une veillée a été spontanément organisée par les camarades de Erica, venus déposer des bougies devant sa chambre.