Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2020 05 21Article 514573

Diasporian News of Thursday, 21 May 2020

Source: cameroon-info.net

S.O.S: En détresse au Koweït, des camerounaises appellent Paul Biya au secours !


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Elles demandent à regagner le pays, en raison de la crise sanitaire provoquée par le Coronavirus.
Regroupées dans une chambre de fortune, des camerounaises vivant au Koweït, une dizaine environ, visages couverts, ont réalisé il y a quelques jours, une vidéo pour appeler le Chef de l’Etat et son gouvernement au secours. Elles disent vouloir rentrer au Cameroun en raison du COVID-19.

«Chers membres du gouvernement, nous sommes les camerounaises vivant au Koweït. Le gouvernement koweïtien a donné l’opportunité à tous les étrangers sur son territoire de rentrer chez eux. Ils ont donné des billets d’avion gratuitement. Et tous les étrangers qui vivent au Koweït, depuis un mois maintenant, quittent le pays. Mais nous les camerounaises, nous attendons», explique l’une des femmes ayant tourné la vidéo.

«Nous sommes allées demander à la police pourquoi nous sommes toujours-là. Les policiers nous ont fait comprendre que ‘‘votre gouvernement ne vous veut pas’’», indique-t-elle, se demandant pourquoi le gouvernement camerounais refuserait d’accueillir ses enfants.

«Chers camerounais, chers membres du gouvernement, cher papa Paul Biya, comment vous ne nous voulez-pas ? Nous vous implorons ne nous accepter dans notre pays, parce qu’un père ne peut pas abandonner ses enfants dehors», lance-t-elle.

Aussitôt cet appel lancé, que les autres femmes présentes dans la salle, se mettent à pleurer; invoquant la pitié des autorités camerounaises.

Pour l’heure, Yaoundé n’a pas réagi à cette vidéo. Mais ce n’est pas la première fois que des ressortissantes camerounaises, vivant dans ce pays du Golfe persique lancent des cris de détresse. En 2018, le gouvernement avait procédé au rapatriement d’une dizaine d’entre elles, après la circulation sur Internet d’une capsule dans laquelle une fille décrivait les souffrances des camerounaises du Koweït, très souvent employées comme esclaves.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter