Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2020 12 21Article 563750

Diasporian News of Monday, 21 December 2020

Source: Cameroon Info

Rapatriement: Human Rights Watch contre l’expulsion forcée des Camerounais des Etats-Unis

L’ONG internationale estime que ces compatriotes, contraints par le gouvernement américain de regagner leur pays, sont sous le coup de graves menaces pour leur sécurité, en raison des conflits armés qui secouent le Cameroun.

En octobre et novembre 2020, près de cent camerounais en situation irrégulière aux Etats-Unis ont été expulsés vers le Cameroun par des agents des services de l’Immigration et des contrôles douaniers (Immigration and Customs Enforcement, ICE). Cette actualité suscite l’indigantion dans les rangs des défenseurs des Droits de l’Homme, qui crient à l’injustice. L’ONG Human Rights Watch (HRW) s’en est offusquée dans un rapport rendu public le 18 décembre 2020, et appelle le gouvernement américain à cesser d’expulser ces Camerounais vers leur pays.

Pour HRW, les différentes crises sécuritaires qui secouent le pays ne sont pas de nature à garantir leur sécurité une fois de retour au pays. «Le gouvernement américain devrait suspendre les refoulements vers le Cameroun à cause des graves menaces pour leur vie et leur liberté auxquelles les Camerounais seraient exposés à leur retour dans leur pays», a déclaré Ilaria Allegrozzi, chercheuse senior sur l’Afrique Centrale à Human Rights Watch.

Elle renchérit: «Outre un risque généralisé de subir de graves dommages en raison de l’actuel climat de violence dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les personnes renvoyées au Cameroun sont également confrontées au risque de tortures et de mauvais traitements du fait de leur opposition, réelle ou supposée, au gouvernement».

HRW estime que ces Camerounais, autant que les ressortissants des pays étrangers en situation irrégulière sur le sol américain, devraient se voir octroyer un statut de «protection temporaire, destiné à préserver les citoyens et les résidents habituels de pays qui traversent des circonstances extraordinaires et temporaires».

En effet, les 13 octobre et 11 novembre 2020, deux vols partis des Etats-Unis ont ramené au Cameroun, respectivement 57 et 37 Camerounais. HRW note pour le déplorer que le refoulement des ressortissants camerounais en 2020 par ICE, soit déjà 94, dépasse ceux expulsés en 2020 (49), 2019 (74) et 2018 (68).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter