Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2021 01 06Article 565553

Diasporian News of Wednesday, 6 January 2021

Source: afrik-inform.com

MRC –BAS : l’histoire d’un amour clandestin

Participant à l’émission « Tout au clair » diffusée sur les antennes de LTM télévision, Pierre Emmanuel Binyam, le communiquant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun s’est félicité du fait que les actions et les mots d’ordre de boycott donnés par son parti ont empêché les déplacements du chef de l’Etat Paul Biya à l’étranger. « En 2020, le Président Paul Biya n’a pas voyagé, le président est resté prisonnier au Cameroun toute l’année (…) il n’est même pas allé consulter ses médecins à l’étranger comme d’habitude et cela fait partie des actions que le MRC mène. »

Le MRC a cependant toujours nié toute intimité avec la BAS, (la Brigade Anti Sardinard), un mouvement mis en place par des activistes camerounais de la diaspora pour s’ériger contre le régime en place.

Boycott des artistes qui soutiennent publiquement ou participent aux évènements initiés par le RDPC, boycott de toute personnalité publique qui soutient de près ou de loin le président de la république Paul Biya, menaces de mort, mouvements d’humeur visant à empêcher le président ou un membre de sa famille à séjourner à l’étranger, mouvement pour la mise en liberté des membres du MRC très souvent arrêtés et emprisonnés après des marches dites pacifiques qu’ils organisent très souvent pour décrier les anomalies du régime en place qu’ils qualifient de dictateur, voilà entre autres le mode de déploiement de la BAS. Un mode de déploiement, qui se rapproche de ceux du MRC (marches, boycott, etc…)

Cette affirmation du communiquant Jean pierre Binyam sur les antennes de LTM, vient remettre au gout du jour la probable relation qui existe entre le MRC et la BAS. « Nous continuons à avoir un potentiel électeur qui est indiscutable et qui est mesurable du fait du mot d’ordre du boycott qui a été donné par le leader du MRC », a-t-il ajouté.

Plusieurs militants du MRC sont à plusieurs reprises montés au créneau pour se désolidariser de ce mouvement très souvent présenté comme barbare.

Une relation aujourd’hui considérée comme clandestine, après la sortie du Communiquant pour qui, « les actions du MRC portent le fruit ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter