Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2021 01 01Article 564980

Diasporian News of Friday, 1 January 2021

Source: auletch.com

Les 8 phrases préférées des mbenguistes quand ils sont au Cameroun

Vous allez surement dire qu’on vous parle beaucoup des mbenguistes, qu’on n’a pas de vie ! Oui on accepte molaaa. Le mbenguiste !!??? Vous êtes même fous ? C’est tout un concept ! Un gars as déjà pris l’avion, il a vu la neige, la jachère l’a déjà bien géré, il a déjà do tous les masters possibles, le waaah veut sa mort et il réussit à back au pays pour déstresser un tour, toi tu veux qu’on ne commente pas ? Noo mola c’est impossible ; on va seulement do le kongossa. En passant un vrai mbenguiste c’est celui-là qui est go jusqu’à revenir passer quelques jours au Mboa ; ceux-là qui ne sont pas encore revenus ne sont pas des mbenguistes pleins !
Aujourd’hui on va vous donner les 10 phrases qu’un Mbenguiste normal utilise lors de son séjour au pays. Que tu sois une homme ou pas, tu es dedans ! On commence.

1 – « Ma chérie je suis au pays », c’est-à-dire que heiin, quand le gars vient de back et qu’il prend son phone pour appeler le dossier qu’il gère depuis 3 mois sur Facebook, le gars est à son maximum du « je me sens pousser des ailes ». N’est-ce pas le gars est go jusqu’à revenir en congé. Le message envoyé ici est clair, « ma chérie je suis là, ta vie va changer … si tu es sage », c’est comme ça le début du mongshung et le gars enchaîne direct après quelques blablatage.

2 – « J’ai envie de te voir grave, on dort où ce soir ». Le mbenguiste ne perd jamais le nord, c’est « tuer pour tuer ». Il n’a que deux semaines au pays, il doit gérer le maximum de dossiers possibles, s’il a pris 3 mois pour te draguer sur Whatsapp avant son arrivée ce n’était pas pour rien, et surtout pas pour perdre le temps à te séduire une fois sur place. Quand tu es dure le gars come out alors la balle du chérif …

3- « Je suis là pour te doter avant de rentrer, je veux concrétiser notre relation ». Quand on know comment le mariage est encore perçu comme une réussite sociale chez nous, et encore plus si c’est avec un gars de la diaspora, tu comprends vite pourquoi c’est le joker. N’oublions pas que beaucoup de personnes pensent encore que go en mbeng est synonyme de réussite. Alors le mbenguiste n’hésite même pas deux secondes à jouer cette carte, pour mettre la petite en confiance. Heureusement que les gos sont devenuse wise au kho, dans la tête de certaines elles know que le contrat est clair : on enjoy ensemble, tu me gères le temps que tu es là ensuite chacun back à ses occupations. C’est là alors que le bon petit intervient.

4- « Mon petit cherche moi deux PAP (Prêtes A Partir) pendant mon séjour ». Eeh Oui, ne pensez jamais que vous serez la seule go, la jachère a tellement géré mon gars en Mbeng qu’il veut tcha le maximum de recharge. Il y a des gars qui peuvent te gérer même 6 petites comme ça en deux semaines. Est-ce que c’est dur, tu as déjà converti 1500 euros en F CFA ? Imagine les dégâts dans la tête d’une go qui peine à trouver 20 000 pour buy le loyer à la fin du mois. Life is no eazy ! Et l’excuse parfaite pour jongler au calme est la suivante…

5- « J’étais en famille, tu sais ça fait longtemps ». Alors que sa propre famille se plaint de ne pas le voir assez. Nooon les mbenguistes ont les modèles massa. En même temps il n’a que deux semaines, c’est trop bindi pour rattraper 4 ans d’absence. Mais ce n’est pas bindi pour nous faire remarquer les ways du pays. Faut l’écouter parler ; dans toutes ses conversations il y a cette phrase …

6- « Le Cameroun a changé hein ! ». C’est ici là que tu confirmes que le pays lui a manqué, le gars remarque all les détails, jusqu’au prix du pain ! C’est le premier a wanda que la plus part de ses cousins du letch sont aussi sur Whatsapp, genre le développement technologique est aussi arrivé au Cameroun entre temps. Mais rassurez-vous ces moments sont très rares, parce que dès que ENEO fait son work, ou alors dès qu’il présente fièrement son passeport vert lors d’un contrôle routier et que le mbéré lui dit : « mon ami, il n y a pas le nom de tes parents dessus, au Cameroun ça ne compte pas » ; c’est là-bas que la phrase ci come out …

7- « Vraiment le pays ci, les mêmes problèmes tous les jours ». Il a déjà vu quoi ? Entre temps un camer du mboko lui répond : « mon ami le pays est comme ça depuis, on est déjà habitué, on va faire comment … » et lui de renchérir : « chez nous en mbeng, ce n’est pas comme ça heiin … » Oui le mbenguiste est tout le temps entrain de nous rappeler que sa vie a changé, que sa vie est meilleure que la nôtre. Mais la partie de son séjour qui me plait c’est 4 à 3 jours avant son départ, sa phrase fétiche devient …

8- « Mbeng est dur !! Tu comprends noon ». Quand le mbenguiste commence à sortir cette phrase, faut know que les euros sont finis. A l’heure-là même le whitisage go seul ! Il te parle comme un gars qui n’est jamais go à l’aéroport accompagner quelqu’un. Le gars redevient un enfant du pays plein ! Tu blagues il va te demander 200 F cfa pour le taxi …

Bon on arrête de hot les mbenguistes comme ça today, on aurait pu citer plusieurs autres petites phrases qui meublent leur séjour mais on vous fait confiance, mettez-nous ça en commentaire la famille.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter