Vous-êtes ici: AccueilActualitésDiaspora2021 08 26Article 615775

Diasporian News of Thursday, 26 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Expulsé des Emirats arabes unis : un Camerounais fait des révélations fracassantes

Ils étaient détenus dans une prison sans motif véritable Ils étaient détenus dans une prison sans motif véritable

Plusieurs Camerounais ont été expulsés des Emirats arabes Unis

Leur expérience était traumatisante

Ils étaient détenus dans une prison sans motif véritable

L’information a fait les choux gras de la presse il y a quelques temps. Selon plusieurs sites d’informations, certains Camerounais avaient expulsés des Émirats arabes unis, Émirats arabes unis.

Jusqu'à ce jour, certains disent n’avoir aucune idée de la raison de leurs arrestations et expulsions. L’un d’entre eux revenu au Cameroun a déclaré que l'expérience était traumatisante et qu'elle laisse des cicatrices jusqu'à ce jour.

Arrêté dans la nuit du 25 juin 2021, aux côtés d'autres personnes, il a été sorti de sa chambre par les forces de sécurité sans raison et amené dans un centre de détention à Abou Dhabi. « Après y être resté un mois, ils nous ont donné des brosses à dents. Ils nous ont donné des uniformes de prison à porter et les ont changés après 14 jours. Ils nous ont ensuite donné du savon pour prendre notre bain », explique-t-il. Pendant leur détention, ce Camerounais originaire du Noun affirme n’avoir pas eu accès aux soins médicaux, alors que sa situation sanitaire était précaire.
Concernant l'alimentation, il affirme: « nous avons mangé du riz pendant tout notre temps là-bas… les quantités de nourriture étaient insignifiantes.

« L’expérience était traumatisme … ceux qui avaient des papiers ont été ramenés en ville et ceux qui n’en avaient pas ont été expulsés », at-il raconté.

Sur plus d'un millier, aucun d'entre eux, a-t-il dit, n'a été traduit devant un juge ou condamné, mais tous sont restés détenus. « Nous avons tous été emprisonnés pendant plus d'un mois et n'avons eu aucun contact avec les membres de nos familles… Cela nous a tellement traumatisés. Jusqu'à ce jour, nous ne comprenons toujours pas ce qui s'est passé », at-il déploré. « Nous sommes revenus avec des chaussons et des pyjamas. Certains n'avaient même pas leur téléphone… Je suis comme un enfant qui vient de naître ».


J’accuse le gouvernement

Malgré cette situation de ses ressortissants, le consulat du Cameroun à Dubaï est resté silencieux sur les rapports d'expulsion, ainsi que sur l'arrestation et la détention de compatriotes. Affirmant que certains sont restés en détention jusqu'à ce jour, la victime a déclaré "qu'ils [le consulat] disent qu'ils n'étaient pas au courant et qu'ils verraient quoi faire à ce sujet". Pourtant l’ambassadeur a été saisi plusieurs fois par ces compatriotes. Au lieu de défendre ses compatriotes contre ces expulsions, le consul a préféré remettre un tampon de sortie à ses compatriotes, prétextant que c’est le choix des Émirats arabes unis.
Le gouvernement camerounais, dit-il, les a déçus par son silence devant une situation aussi déplorable.

Jusqu’à ce jour, le gouvernement camerounais n'a fait aucune déclaration sur cet incident. Ce n'est pas la première fois que les Camerounais et les Africains s'inquiètent des conditions aux Emirats Arabes Unis.

Les plaintes de filles réduites en esclavage par les propriétaires des foyers où elles sont affectées au travail abondent. Dans la plupart des cas, les victimes disent que leurs passeports et autres documents sont confisqués et qu'elles sont obligées de vivre comme des esclaves aux côtés de leurs maîtres.