Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2021 05 23Article 598189

xxxxxxxxxxx of Sunday, 23 May 2021

Source: camerounweb.com

Drame: une Camerounaise meurt dans les forêts de Panama en tentant de ralier les USA

• La nommée Lea Carine Madjo Kouotso est morte dans les forêts

• Elle s'est noyée alors qu'ils tentaient de traverser une rivière dangereuse

• Son fils pris en charge par les services de l'immigration panaméenne


Encore une histoire d’immigration clendestine qui finit mal. La victime est une Camerounaise qui essayait d’atteindre l’Occident en vue d’une meilleure vie.

La nommée Lea Carine Madjo Kouotso est morte dans les forêts de la République du Panama après avoir parcouru une longue distance dans l’espoir de poser ses valises aux États-Unis d'Amérique.

Selon ses compagnons d’infortune, qui faisait le voyage avec elle, la victime s'est noyée alors qu'ils tentaient de traverser une rivière dangereuse. « …On a traversé la frontière du Brésil pour le Pérou; après le Pérou on a atterri en Equateur puis on a traversé pour venir au Panama. Au Panama, la route est très dangereuse et on a fait six jours dans la brousse. Pendant le trajet elle disait qu’elle était malade et qu’elle avait mal au cœur; nous l’avons donc aidé à porter son enfant… Arrivé à un endroit il y avait une « rivière » qu’il fallait traverser. C’est pendant la traversée de cette étendue d’eau qu’elle a été emportée et s’est noyée… On a été obligé de l’enterrer au bord de l’eau mais son enfant est avec nous dans un camp de réfugier au Panama.» a déclaré un autre migrant.

Elle a été enterrée dans la forêt et son fils, Ange Yanis Nyansi Kouotso, pris en charge par les services de l'immigration panaméenne.

Les autorités panaméennes lancent un appel pour retrouver ses proches.
« Si vous connaissez sa famille, dites-leur de contacter de l'immigration panaméenne » a déclaré une source.

Camerounaise_Morte_Panama

Camerounaise_Morte_Panama

Migration: plus de 300 000 Camerounais quittent clandestinement le pays

L’information a été révélée le 5 février dernier lors d’une conférence sur l’immigration clandestine organisée au village de la jeunesse.

Ignorant l’incertitude qui caractérisent le voyage clandestin vers l’Occident, de nombreux jeunes africains n’hésitent pas à prendre clandestinement la route pour tenter de rejoindre les Pays européens et même l’Amérique. Leur nombre augmente au fur et à mesure que les années passent.

De nos jours, l’on compte 272 millions d’immigrés clandestins à travers le monde parmi lesquels des réfugiés et des demandeurs d’asile d’après des chiffres publiés par les Nations Unies. 23% d’entre eux ont moins de 23 ans.

Par exemple au Cameroun, on dénombre pas moins de 300 000 immigrés clandestins. Ce chiffre a été révélé par les Nations Unies le 5 février dernier au Village de la Jeunesse sis au Musée National, lors d’une conférence sur l’immigration clandestine.

D’après de nombreux experts qui sont venus partager leur expérience lors de ce débat, les raisons de cette ruée vers l’occident sont multiples. Les plus prégnantes sont la pauvreté ambiante, la surpopulation, les conditions économiques précaires et une certaine forme d’obsession pour le mode de vie occidental.

En plus, la plupart de ces jeunes affirment «que se faire une place au soleil au Cameroun est beaucoup plus difficile que dans d’autres pays», a indiqué un expert à nos confrères de la CRTV. C’est pourquoi ils préfèrent braver les dangers et même mourir dans l’océan pour un avenir qu’ils espèrent meilleur.

Présent à cette rencontre autour de l’immigration clandestine, des responsables de projets gouvernementaux pour l’intégration sociale des immigrants clandestins dès leur retour au pays, ont révélé que 2600 migrants camerounais ont bénéficié de l’aide du gouvernement via le Programme d’Aide au Retour et à l’Insertion des Jeunes de la Diaspora (Pari-Jedi).

En outre, 1713 jeunes de la diaspora qui ont sollicité l’aide du gouvernement camerounais se sont fait enregistrés auprès de l’Observatoire National de la Jeunesse.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter