Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2020 05 22Article 514903

Diasporian News of Friday, 22 May 2020

Source: www.camerounweb.com

Diplomatie: annoncé pour mort dans son pays, Kim Jong Un échange avec Paul Biya

Kim Jong Un, le président nord-coréen a un point commun avec le président camerounais Paul Biya. Dispraître de la scène médiatique, faisant le mort et alimentant les rumeurs. D'après les confrères de Cameroonintelligencereport, le président nord-coréen a adressé mercredi un message de félicitations à Paul Biya à l'occasion de sa fête nationale alors qu'il est ardemment recherché dans son pays

Dans le message, il a adressé des salutations chaleureuses au président et au gouvernement et au peuple du Cameroun: "Le peuple camerounais a réussi très bien à défendre la souveraineté du pays et à réaliser la paix, la stabilité et l'unité de la nation sous la direction du président, indique le message.

Kim Jong Un dans le message a déclaré que, profitant de l'occasion, il a exprimé la conviction que les bonnes relations d'amitié et de coopération entre les deux pays se renforceraient à l'avenir, souhaitant sincèrement au président et au peuple de Cameron de plus grands progrès pour la prospérité du pays.

Pendant ce temps dans son pays, la Corée du Nord, sa réapparition le 1er mai dernier n'a pas pour autant taire les rumeurs. Même constat au Cameroun, l'apparition à trois reprises de Paul Biya ne convaincs guère certains camerounais qui pensent toujours que le vrai Paul Biya est décédé et que celui qui est à Etoudi n'est qu'un sosie. Cela laisse à croire maintenant à une nouvelle forme de gouvernance d'un pays, la politique du mort des dirigeants pour être mieux apprécié de leurs populations


Voici un article des confrères de Voici,"Kim Jong-un : ce détail intriguant qui pourrait confirmer sa mort" qui donne plus de détails à cette affaire

En apparaissant de nouveau en public le 1er mai dernier, Kim Jong-un pensait avoir fait taire les rumeurs sur sa mort. Sauf que les travaux lancés dans la capitale nord-coréenne laisse penser que le leader est décédé.

Fin avril dernier, les rumeurs allaient bon train : selon plusieurs sources, dont la nièce d'un ministre chinois, Kim Jong-un, le leader de la Corée du Nord, était annoncé mort. La presse du monde entier reprenait cette information, au conditionnel, et le doute se faisait de plus en plus perceptible. Entre démentis et confirmations des uns et des autres, il était finalement assez difficile de s'y retrouver. Puis le 1er mai, fin du suspense : Kim Jong-un faisait une nouvelle apparition publique. Cependant, certains indices, physiques notamment, laissait penser que la santé du dirigeant était très fragile. Depuis lundi 18 mai, la rumeur de sa mort reprend de l'ampleur. Selon le média NK News, basé à Séoul et spécialisé dans l'information sur la Corée du Nord, les portraits des deux derniers leader, Kim Jong-Il et Kim II-Sung, ont été enlevés de la place Kim Il-sung à Pyongyang. Et ce n'est pas anodin...

Rénovations étranges...
Le média britannique L'Express, qui a repris ces informations, a interrogé le journaliste Roy Calley, spécialiste de ce pays si particulier. Selon lui, le fait de retirer ces deux portraits n'est pas un hasard : "La dernière fois que cela s'est produit, c'était lors de la rénovation de l'endroit après la mort du "cher dirigeant" (le surnom attribué à Kim Jong-il, NDLR)". Selon NK News, le point d'observation où se place normalement le leader lors des célébrations a été démoli, et la partie ouest de la place fermée au public. Normalement, des travaux sur cette place n'ont lieu qu'à la mort d'un leader. Alors, s'il s'agit de simples rénovations sans rapport avec la santé de Kim Jong-Un, le timing a tout de même de quoi laisser songeur...

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter