Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2020 12 02Article 559736

Diasporian News of Wednesday, 2 December 2020

Source: 24cameroun.com

Décentralisation : vers un parrainage des communes par la diaspora ?

Le Réseau des Parlementaires Diaspora-Coopération décentralisée transfrontalière (Rep-Cod) veut faire travailler ensemble les élus locaux et les élus d’origine camerounaise de France.

Le projet du Rep-cod visant à mettre ensemble les élus locaux et les élus français d’origine camerounaise commence à prendre corps. Dans le lot d’audiences accordées par le président de ce- réseau samedi dernier à des Camerounais de la diaspora, des profils précis se sont dégagés. Notamment celui de Suzanne Parquier. Présidente du Haut conseil des Camerounais de l’extérieur et conseillère déléguée à l’emploi à la Commission cohésion sociale santé de la commune de Valle sur Seiche relevant de Rennes. Selon l’honorable Louis Henri Ngantcha il s’agira de booster le processus de décentralisation.

«Nous voulons que chaque élu puisse parrainer une commune camerounaise, que chaque groupe d’élus puisse parrainer un conseil régional.. .Nous recevons tous nos compatriotes qui sont de passage au Cameroun. Il s’agit de les recevoir, de les écouter et de les accompagner. Nous avons dans le réseau un volet coopération décentralisée et transfrontalière. Nous avons seulement pour la France 300 enfants du Cameroun qui sont des élus locaux: adjoints aux maire, conseillers départementaux etc…Nous voulons que chaque élu fils du Cameroun, parraine une commune camerounaise. Il était important pour nous de rencontrer notamment Madame Parquier pour qu’elle nous dise ce qu’elle peut faire pour nous, qu’est-ce que les élus peuvent faire pour nos communes».

Pour Suzanne Parquier cette « coopération bilatérale » devra permettre notamment de-créer la solidarité entre les Camerounais. «Il s’agit de la solidarité. Les élus du Nord viennent accompagner ceux du Sud. Il pourrait s’agir d’un partage d’expériences, d’un partage des outils d’aide à la prise de décision, de l’analyse des besoins sociaux, de la réalisation du plan communal»,assure-t-elle.

Accompagnement

Au-delà d’esquisser les traits d’une coopération entre les élus locaux et les élus locaux de l’extérieur d’origine camerounaise,- les audiences de ce 28 novembre 2020 ont permis à certains Camerounais de la diaspora de présenter leurs projets. Joséphine Etoung, femme d’affaire et Mireille Ngosso journaliste ont sollicité l’accompagnement du Réseau des Parlementaires Diaspora-Coopération décentralisée transfrontalière.

«Nous apprenons’ beaucoup de ces échanges. Nous sommes un. réseau de plaidoyer. Nous sommes un réseau qui accompagne le gouvernement. Nous avons reçu pour mission de rencontrer nos compatriotes et de les aider. Nous récoltons des éléments que nous mettons à disposition du gouvernement pour qu’il puisse mieux gérer la diaspora et la cité» assure le parlementaire. En rappel, le Réseau se pose comme un facilitateur dans la réinstallation et les projets d’investissement des Camerounais de la diaspora.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter