Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2020 01 28Article 487753

Diasporian News of Tuesday, 28 January 2020

Source: chateaunews.com

Coronavirus: 3 étudiants Camerounais mis en quarantaine en Chine

Le gouvernement camerounais surveille la situation préoccupante du Coronavirus de prêt, sans céder aux sirènes alarmistes.
« Dans le cadre de la surveillance épidémiologique, des mesures sont en cours pour prévenir toute importation éventuelle des Coronavirus au Cameroun. Pour l’instant il faut se laver les mains régulièrement, se couvrir les nez et la bouche pour éternuer, bien cuire les viandes, » a communiqué Manaouda Malachie, Ministre de la Santé Publique.

Aujourd’hui, beaucoup de camerounais restent sceptiques quant aux mesures annoncées et interpellent leur gouvernement pour renforcer la surveillance aux niveaux des aéroports et ports du pays. Le Cameroun, abritant une grande colonie chinoise, sans oublier les touristes en provenance de l’Empire du Milieu qui touchent chaque jour sur le sol du territoire national. Sur le plan externe, les étudiants camerounais résidant en Chine ne sont pas tendre avec leur chancellerie, accusée d’immobilisme et d’indifférence. Les étudiants camerounais ne décolèrent pas contre Martin Mpana, le chef de mission à Pékin.

« 3 étudiants camerounais à Yichang sont mis en quarantaine, dont un patient guéri. Pour l’instant, on continu de respecter les mesures édictées par le gouvernement Chinois. Toutes les ambassades ici ont créé des groupes pour s’assurer que leurs concitoyens vont bien. Mais du côté de l’ambassade du Cameroun, il n’y a aucune autorité qui essaye de savoir. Il n’y a personne qui demande comment ça se passe. Wuhan est la deuxième ville où il y a plus d’étudiants camerounais, » témoigne une jeune camerounaise habitante de Shanghai. D’après les informations provenant de Chine, les premiers cas recensés sont des personnes s’étant rendues directement sur le marché de Wuhan qui a été fermé depuis le 1er janvier. Compte tenu des nouveaux cas rapportés par les autorités sanitaires chinoises depuis le 19/01, la transmission interhumaine est aujourd’hui avérée. Toute fois l’hypothèse d’une maladie transmise par les animaux est privilégiée. Les premiers porteurs du virus étaient des commerçants du marché de Wuhan qui étaient dans la vente en gros de poissons et de fruits de mer.

« À ce jour (le 24 Janvier), 584 cas, dont 17 mortels, ont été notifiés à l’OMS. 575 de ces cas et l’ensemble des décès ont été notifiés en Chine, tandis que les autres cas ont été notifiés aux États-Unis d’Amérique, au Japon, en République de Corée, à Singapour, en Thaïlande et au Viet Nam. Nous avons connaissance de cas suspects rapportés par les médias dans d’autres pays, mais ces cas font encore l’objet d’enquêtes, » a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’OMS. Au 27 janvier, le bilan de l’épidémie atteint 2 744 cas confirmés dans le pays et 80 décès ont été enregistrés.