Vous-êtes ici: AccueilActualitésDiaspora2021 08 01Article 611284

Diasporian News of Sunday, 1 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Bientôt les Camerounais ne seront plus rapatriés des USA

C'est une initiative des parlementaires démocrates américains C'est une initiative des parlementaires démocrates américains

• C'est une initiative des parlementaires démocrates américains

• Ils demandent à Joe Biden d’attribuer au Cameroun le statut de protection temporaire (TPS)

• L'administration Trump a rapatrié des centaines de Camerounais


C’est un grand soulagement pour ces milliers de Camerounais sans papiers résidant aux Etats-Unis.

Les parlementaires démocrates américains viennent de demander à l'administration Biden d’attribuer au Cameroun le statut de protection temporaire (TPS).

L'appel a été lancé conjointement le 30 juillet 2021 par plusieurs les membres dont Zoe Lofgren (CA-19), présidente de la sous-commission de la Chambre sur l'immigration et la citoyenneté, et Jerrold Nadler (NY-10), président de la commission judiciaire de la Chambre. Ces derniers ont déclaré qu'il est de la plus haute importance et urgence pour l'administration Biden de désigner le Cameroun pour le statut de protection temporaire (TPS). Selon aux, ce statut permettra à des milliers de demandeurs d'asile de ne pas être rapatriés.

Il faut souligner que la Birmanie (Myanmar), le Salvador, Haïti, le Honduras, le Népal, le Nicaragua, la Somalie, le Sud-Soudan, le Soudan, la Syrie, le Venezuela et le Yémen, font actuellement partie des pays désignés pour le TPS.

USA_Rapatriement_Americain



"Pour les dizaines de milliers de Camerounais aux États-Unis qui risquent de subir des violences extrêmes, la mort et le déplacement s'ils sont forcés de retourner dans leur pays d'origine, une action urgente est impérative", ont écrit les législateurs dans leur document.

Aussi faut-il rappeler que l'administration Trump a rapatrié des centaines de Camerounais et ce programme a été repris par l'administration Biden, mais les membres démocrates du Congrès se sont battus pour annuler de telles mesures.