Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2020 05 05Article 510232

Diasporian News of Tuesday, 5 May 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Attaque de l'ambassade du cameroun à berlin: à qui profite le crime ?


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Arborant les blouses de morguiers, quelques individus ont décidé de s’en prendre une fois de plus, à l’un des bâtiments diplomatiques du Cameroun afin de s’en prendre au Chef de l‘Etat du Cameroun ainsi qu’à l’Institution qu’il incarne.

Après avoir sauté par-dessus la barrière, comme le font les malfaiteurs qui agissent dans l’irrégularité afin d’accomplir leurs sombres desseins, ils se sont mis à piailler sur la cour de l’ambassade : « Nous réclamons le corps de Biya Paul. Nous appelons ici sur la cour, l’ambassadeur illégitime afin qu’il vienne nous rejoindre. Le moment est venu l’ambassadeur légitime de prendre possession des lieux. Par ailleurs, nous voulons mettre le locataire des lieux en garde contre toute tentative et implication dans un gouvernement de gré à gré organisé au Cameroun… ».

A l’approche des adeptes de la subversion, le personnel de l’institution diplomatique a fermé les portes, ce qui a incité les agresseurs à cogner violemment sur les battants.

D’après J. Rémy Ngono, il s’agit entre autres des nommés : - Djif Djimeli - Olivier Tchanang- le responsable de Dipson Production - Thierry Fotso - Fosso le Résistant – des individus qui ont pour surnom Python ou Kalla…Tous disent que leur action a pour nom de baptême "Opération Covid 19".

L’intervention de la police allemande

Après plus d’une heure de brouhaha, temps que leur a accordé S.E Jean Marc Mpay qui n’a pas voulu faire de vague, les subversifs ont finalement été embarqués par la police allemande. Les coups de pieds et autres, les cris d’orfèvre lancés par ceux qui quelques minutes plus tôt voulaient déloger les représentants du Cameroun n’ont pas semblé émouvoir les représentants des Forces de maintien de l’ordre qui a nettoyé la représentation diplomatique Camerounaise de cette présence indésirable.

A qui profite le crime ?

C’est regrettable que des Camerounais présents dans un pays étranger, s’attèle au quotidien à poser des actes d’une telle barbarie, pour faire entendre leur voix. La crise sanitaire que traverse le Cameroun, comme de nombreux autres pays dans le monde, leur a donné une fois encore, l’occasion de s’en prendre au Président de la République, une Institution qu’ils ont pourtant « tué » à travers des messages postés sur les réseaux sociaux.

L’on est amené à se poser la question de savoir s’ils avaient l’occasion, avant l’arrivée du Covid 19, de voir le Chef de l’Etat Camerounais au quotidien.

La présidentielle d’Octobre 2018 a permis à tous de voir naître une catégorie d’acteurs politique, prêt à tout, pour prendre le pouvoir, quitte à adopter des attitudes les plus viles.

Dans l’optique improbable que ce pouvoir tant désiré tombe entre leurs mains, que vont – ils faire de l’image du Cameroun et de ses Institutions qu’ils détruisent au quotidien ?

Comment comprendre que des individus, qui pour certains, ont une certaine notoriété aussi bien sur le plan national qu’international, grâce à ce régime qu’ils disent combattre, osent agir de manière aussi ignoble, abjecte, infâme, juste parce qu’ils veulent être appelés Président de la République ?

Lorsqu’on est un vrai homme politique, on prend la peine de soigner son image et, on ne se mêle pas des réseaux mafieux parce qu’on sollicite leur concours pour atteindre des objectifs de bas étage.

Le Cameroun est au dessus de tout et tous. Il doit être préservé par ceux qui se réclament comme fils et fille de cette Nation puisque le pouvoir, et les vénalités qui vont avec passent.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter