Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2020 02 03Article 489121

Diasporian News of Monday, 3 February 2020

Source: cameroon-info.net

Attaque de l'ambassade à Paris: Robert Wanto comparaîtra devant un juge

Il est soupçonné d’être l’instigateur des actes de vandalisme perpétrés début 2019, à la représentation diplomatique du Cameroun dans la capitale française.
Dans son édition parue le 2 février 2020, le magazine Jeune Afrique renseigne que l’activiste camerounais Robert Waffo Wanto, président du Conseil des Camerounais de la Diaspora comparaîtra le 28 février devant un juge d’instruction à Paris.

Cofondateur de la Brigade Anti Sardinards (BAS), il est présenté comme l’instigateur principal initiateur des saccages perpétrés le 26 janvier 2019 à l’ambassade du Cameroun à Paris.

Des actes de vandalisme qui intervenaient quelques heures seulement une violente répression des marches pacifiques organisées par le MRC, le parti de l’opposant Maurice Kamto, dans plusieurs villes du Cameroun.

Selon Jeune Afrique, le ''général Wanto'' admet avoir organisé la manifestation à la représentation diplomatique du Cameroun dans la capitale française. Mais il affirme que les choses ont dégénéré suite à l’intervention des forces de l’ordre françaises. Il sera défendu par l’avocate camerounaise, Me Florence Ngueyap Noumo.