Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2020 05 12Article 512101

Diasporian News of Tuesday, 12 May 2020

Source: camer.be

Attaque de Berlin: les éléments de la BAS répérés, le MINREX écrit aux autorités


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Après que les membres de la Brigade antisardinard (Bas) aient pris d’assaut l’ambassade du Cameroun en Allemagne, le 4 mai dernier à Berlin, le ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella, a aussitôt sollicité auprès du gouvernement allemand, un renforcement sécuritaire des locaux de cette représentation diplomatique camerounaise sur le sol germanique.

Ce n’est pas la première fois que les membres de la Brigade antisardinard (Bas) s’attaquent aux institutions diplomatiques camerounaises se trouvant sur le sol allemand. L’on se souvient que le 4 mai 2020, la Bas avait déjà vandalisé les locaux de l’ambassade du Cameroun à Berlin. Au regard de tels actes ignobles, antipatriotiques et déshonorants, devenus le passetemps préféré de ces activistes camerounais de la diaspora, l’image du Cameroun et celle des institutions sont ainsi ternies aux yeux de communauté nationale et internationale.

Dans l’optique de préserver et valoriser la souveraineté de notre pays auprès des Etats amis, de la communauté internationale et particulièrement devant le gouvernement allemand, le gouvernement camerounais s’attend à ce que des mesures de protection plus rassurantes autour de nos représentations diplomatiques et leurs personnels soient prises par l’Etat allemand. C’est dans ce contexte que le ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella, a convoqué le chargé des affaires de l’ambassade du Cameroun en Allemagne, le 6 mai dernier, afin de lui confier cette nouvelle vision gouvernementale auprès des autorités allemandes.



Toutefois, le Minrex manifeste l’indignation du gouvernement camerounais, qui proteste et condamne avec la dernière énergie, les multiples attaques perpétrées par la Bas contre les institutions républicaines à l’étranger. Raison de plus pour le Minrex n’aura pas manqué de déplorer les défaillances sécuritaires allemandes auprès de l’Etat d’Angela Merkel, qui est chargé de protéger les représentations diplomatiques camerounaises sur son sol, selon les conventions internationales. Notamment la convention de Vienne. Ainsi, au regard de cette énième attaque de la Bas contre les institutions diplomatiques du Cameroun à Berlin, aurait facilité la tâche à la police allemande de mettre main sur les éléments du Conseil des Camerounais de la Diaspora (Ccd). Une autre branche de la Bas que dirige un certain Olivier Tchanang, qui a récemment lancé un ultimatum contre le président Paul Biya en ces termes : « (…) Dès le 19 mai 2020 à 21h, le peuple souverain du Cameroun constatera de lui-même la vacance du pouvoir.

Il sera ipso facto contraint de réapproprier son destin et sa souveraineté dans les rues des villes et villages de toutes les 10 régions du Cameroun le 20 mai 2020 à 10h ». En guise de rappel, le 4 mai dernier, pour ceux qui ont leurs habitudes à Ulmenalle 32, 14050 Berlin, où se situe l’ambassade du Cameroun à Berlin, tout commence à 11h30 mn lorsqu’une camionnette de couleur grise fait son apparition et se gare devant l’ambassade. Il faudrait d’ailleurs rappeler que cette rue peu fréquentée, située en plein quartier huppé de Berlin fait l’objet depuis quelques années d'un contrôle serré de la police allemande. D’où ces caméras de surveillance placées de part et d’autre, surtout depuis que l’ambassade a été prise d’assaut à moult reprises par des personnes se faisant passer pour des combattants de la liberté. 5 personnes vêtues d’uniformes blancs vont sortir de la camionnette.

3 d’entre elles prennent la direction du portail tandis que les 2 autres restent en retrait, leur intention étant de se faire passer pour des usagers. Ils feignent ainsi d'être venus déposer des dossiers de renouvellement de leur passeport. Ce qu''ils ne savent pas, c'est qu'une caméra les observe. Ils sont donc vite reconnus par les employés de l'ambassade qui dans le fond avaient été avertis qu'une grogne se préparait.

L'ambassadeur Jean Marc Mpay qui se trouve en ce moment dans son bureau va se charger lui-même d'appeler la police allemande. Et quelques minutes plus tard, ces malfrats seront éconduits par la police allemande. Un récit bien loin de toute cette récupération malsaine observée sur les réseaux sociaux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter