Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2021 04 14Article 589084

Crime & Punishment of Wednesday, 14 April 2021

Source: camer

Vol d’ordinateurs à l’université de Yaoundé I: 02 étudiants dans les mains de la justice

Les mis en cause comparaitront libres pour devant le tribunal de première instance de Yaoundé Centre administratif.

Selon le recteur de l’Université de Yaoundé I, le Pr. Maurice Aurélien Sosso, deux membres du bureau de l’association des étudiants de la faculté des sciences de cette université ont été interpellés dans le cadre de l’enquête ouverte suite au vol d’ordinateurs portables Pbhev à l’université de Yaoundé I. la présidente de l’association de la dite faculté figure parmi les personnes soupçonnées dans cette affaire. Le recteur de l’université affirme également qu’une troisième personne considérée comme receleur a également été interpellée par la compagnie de gendarmerie d’Ebom. Ces trois jeunes ont été auditionnés au secrétariat d’Etat à la défense (Sed) dans le cadre d’une enquête préliminaire. Les sources concordantes affirment que Jean Claude Tchouakeu, le doyen de la faculté des sciences de cette université a aussi entendu par les enquêteurs du Sed.

Ensuite les deux étudiants et le « receleur » ont été présentés devant le procureur près le tribunal de grande instance de Yaoundé Centre administratif pour répondre des faits qui leur sont reprochés. Ils comparaitront libres dans le cadre de cette procédure judicaire« Une enquête judicaire est en cours pour faire la lumière dans cette affaire, précise le recteur », dans une interview accordée à nos confrères de Mutations.

Les faits se sont déroulés au mois de janvier 2021. Les machines portées disparues se trouvaient dans un magasin placé la responsabilité du doyen de la faculté des sciences de l’université de Yaoundé. Le recteur de l’Université n’a pas donné le nombre d’ordinateurs volés. Entre temps, le doyen de la faculté des sciences lui parle de moins de 400 ordinateurs disparus. Le recteur de l’Université de Yaoundé I parle d’un vol sans effraction.

Car selon certaines sources, la présidente de l’association des étudiants de la faculté des sciences détenait les clés du magasin au moment des faits. Le recteur parle de la première responsabilité « inhérente à la fonction du doyen » en ce qui concerne la disparition desdites machines offertes par le président de la République pour numériser les enseignements dans les campus.

En mars 2021, le recteur de l’Université de Yaoundé I avait adressé un courrier intitulé « Gouvernance académique à la faculté des sciences » dans lequel il demandait au doyen de la Faculté des sciences de lui faire parvenir en détail dans les brefs délais , le rapport de la gestion de l’opération de distribution de ces machines en y faisant ressortir notamment le nombre d’ordinateurs, distribués, restants, éventuellement égarés ou volés tout en décrivant les circonstances de cette disparition ou de ce vol ainsi que des dispositions prises en lien avec la hiérarchie. Ces différentes réactions du recteur de l’université de Yaoundé I sont vues par le doyen de la faculté des sciences comme une réelle volonté de lui régler les comptes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter