Vous-êtes ici: AccueilActualitésActualités Criminelles2021 05 24Article 598285

Actualités Criminelles of Monday, 24 May 2021

Source: Le Jour

Station Neptune de Soa : le gérant organise le braquage de 19 millions Fcfa

Il a fait appel à quatre repris de justice en complicité avec deux autres employés Il a fait appel à quatre repris de justice en complicité avec deux autres employés

Il a fait appel à quatre repris de justice en complicité avec deux autres employés de la structure pour le hold up afin de couvrir ses fautes de gestion.

Les auteurs du braquage à mains armées de la station Neptune Soa, le 31 mars 2021 ont été interpellés. Leur arrestation a eu lieu trois mois après leur forfait. Une prise fructueuse, grâce à la synergie d’action des brigades de gendarmerie de Soa, Nlongkak et du bureau de lutte contre la grande criminalité de la Légion du Centre. Les braqueurs ont été présentés au public vendredi dernier.

19 millions de Fcfa, c´est la somme emportée par ce gang de sept malfrats. Ils sont passés aux aveux complets. Le gang est composé de trois employés de la structure et initiateurs du projet avec en tête le gérant, en complicité avec quatre autres individus externes, tous des repris de justice. Leur interpellation par les fins limiers de la gendarmerie, a permis de mettre la main sur des objets. Ceux-ci ne sont autres que le fruit du partage, qui a été fait au lieu-dit Sopharmacam à la suite du forfait. Chaque membre du gang, grâce à la somme obtenue, a pu se procurer un bien. On y retrouve des véhicules, motos, cars de transport, moulin à écraser et autres biens, avec en bonne place du cannabis.

Selon les enquêtes, le coup était organisé par le gérant de la station, qui après avoir constaté des manquements dans sa caisse, a choisi la voie du braquage pour justifier auprès de sa hiérarchie le déficit constaté. Le plan mis sur pied, ce dernier va faire appel à des hors-la-loi, spécialistes en la matière, pour le réaliser. Le chef de bureau de lutte contre la grande criminalité de la légion du Centre décrit leur mode opératoire : « Deux opérateurs arrivent à bord d’une moto, le guetteur est positionné, une fois à l ́approche de l´heure indiquée, le gérant qui était à l´intérieur de la boutique actionne l’étape suivante. Il fait partir le vigile et reste avec son collègue, chef de piste. Une fois isolés avec l´argent sur la table, les deux opérateurs pénètrent dans la salle, les tiennent en respect, s’emparent du magot avant de fondre dans la nature ».

La plainte déposée à la brigade de gendarmerie de Soa, permettra d’interpeller trois personnes en interne. Après les enquêtes préliminaires, ils seront déférés au parquet de Mfou et mis sous mandat de dépôt provisoire à la prison de la ville. Des complicités ayant été constatées, les gendarmes vont continuer la traque, question de mettre la main sur les autres membres, à la suite des points d’ombres qui subsistent. Les enquêtes vont continuer, cette fois-ci avec la mise à contribution de la brigade de gendarmerie de Nlongkak, du bureau de lutte contre la grande criminalité, sous la coordination du commandant de la légion de gendarmerie du Centre.

« Les recherches et investigations ont donné lieu à de nouvelles interpellations », indique le chef de bureau, à la grande satisfaction des responsables de l´entreprise. Ces derniers crient victoire, tout en félicitant le travail abattu par les gendarmes. Les derniers membres qui ont été stoppés net dans leur course, ont été présentés devant le procureur, avant le déferrement à la maison d´arrêt.