Vous-êtes ici: AccueilActualitésActualités Criminelles2021 07 27Article 610489

Actualités Criminelles of Tuesday, 27 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Sanaga Maritime : Trois enfants s’échappent après 3 jours de captivité

Trois enfants âgés de 10 à 13 ans ont été enlevés par des hommes inconnus. Trois enfants âgés de 10 à 13 ans ont été enlevés par des hommes inconnus.

Leurs bourreaux avaient exigé le paiement de la somme de 30 millions.

Les gamins disent avoir profité d'un moment d'inattention des kidnappeurs pour s'enfuir.

Ils ont été accueillis par un bienfaiteur qui a saisi les éléments de la gendarmerie.

La criminalité prend des proportions inquiétantes au Cameroun. Après le drame survenu à Douala il y a quelques jours, voici encore un nouveau drame qui a failli se produire dans le département de la Sanaga Maritime région du littoral. Selon plusieurs sources, trois enfants âgés de 10 à 13 ans ont été enlevés par des hommes inconnus. Leurs bourreaux avaient exigé le paiement de la somme de 30 millions de Fcfa pour leur libération. Pendant que les familles se démerdaient avec les autorités chargées de la sécurité, les enfants ont réussi à s’échapper des mains des ravisseurs. Les gamins disent avoir profité d'un moment d'inattention des kidnappeurs pour s'enfuir. Les enfants ont été accueillis par un bienfaiteur qui a saisi les éléments de la compagnie de gendarmerie du littoral qui ont mené des fouilles et ont réussi à retrouver le domicile des présumés ravisseurs. Deux autres enfants ont été libérés. Il s’agissait de deux filles dont l’une a été violée. Les proches des trois enfants qui ont pu s'échapper, rapportent qu'ils s'adonnaient à la récolte des arachides dans un champ lorsqu'ils ont été surpris par des hommes armés de machettes qui ont amené de force.

Le banditisme à Douala

Le phénomène du banditisme prend de l'ampleur à Douala admet sous couvert d'anonymat un policier. "Si rien n'est fait, ils prendront des quartiers entiers en otage", prévient-il, dénonçant le "laxisme des autorités".
Au moins quatre quartiers de la ville ont été attaqués ces derniers, dont le carrefour Ndokoti, un quartier populaire de la ville. Les bandits arrivent et attaquent les commerçants pour arracher des marchandises et fuir.