Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2020 11 17Article 556423

Crime & Punishment of Tuesday, 17 November 2020

Source: Actu Cameroun

Samuel Ivaha Diboua se vante d’avoir éradiqué les 'microbes' à Douala

Il informe que ces délinquants n’ont pas fait long feu dans la ville Il informe que ces délinquants n’ont pas fait long feu dans la ville

Le gouverneur de la Région du Littoral informe que ces délinquants n’ont pas fait long feu dans la ville.

En octobre dernier, le phénomène des « microbes », ces petits bandits qui agressent en bande, ont envahi les rues de Douala. Ils ont agressé des passants dans les quartiers Ndokoti, et la Cité-Cicam et Deido. Armés de machettes, couteaux et gourdins, ils ont pillé des commerces et arracher argent, portables et d’autres objets dans la nuit de ce dimanche 11 octobre 2020. C’était vers 20h.

Plus d’un mois plus tard, le gouverneur de la Région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, assure que ce type de phénomène se reproduira plus dans la capitale économique. Il fait savoir que tout va bien et que le phénomène des microbes enregistrés il y a quelques mois, était passager.

« Les individus qui semaient la terreur dans la capitale économique ont été tous mis hors d’état de nuire ». Aujourd’hui, « la région du Littoral se porte globalement bien ; les populations vaquent à leurs occupations sans trop de problèmes. Ce qui fait qu’on arrive à s’accrocher sur certains faits marginaux qu’on tant à généraliser », a-t-il rassuré au micro de radio Equinoxe. Il s’exprimait à l’issue de la deuxième conférence semestrielle des gouverneurs qui s’est ouverte, lundi 16 novembre, à Yaoundé.

« Ce sont des petits drogués »

« Le Littoral et Douala en particulier connait une densité impressionnante ; on est à plus de 3 millions de personnes qu’il faut encadrer tous les jours. Dans ces trois millions de personnes, il y ‘en a qui sont actives, qui ont des commerces, des services et autres. Mais également se recrutent au milieu de ces trois millions de personnes des désœuvrés. Des gens qui se lèvent et disent : » je vais aller arracher le macabo à gauche et droite ». Il faut que nous puissions contrôler tout ce foisonnement. Les forces de sécurité font du bon travail. Nous avons connu un phénomène dit : « microbes », c’est une expression de l’Afrique de l’Ouest qui n’a rien à voir avec le Cameroun. Ce sont des petits drogués qui se disent une fois conditionnés, ils vont aller arracher des sacs ici et là. Mais ce phénomène dit : « microbes » n’a duré qu’un seul weekend. Pas plus. », a conclu le patron de la région du Littoral.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter