Vous-êtes ici: AccueilActualitésActualités Criminelles2021 07 06Article 606550

Actualités Criminelles of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Maroua : Un réseau de criminel entre les mains de la police

Ils sont âgés entre 18 et 22 ans Ils sont âgés entre 18 et 22 ans

Les présumés criminels sont au nombre de quatre.

Ils sont âgés entre 18 et 22 ans.

Ils sont accusés d’avoir assassiné deux conducteurs de motos.


Quatre malfaiteurs sont entre les mains de la police de Maroua depuis hier matin. Ils sont accusés d’avoir assassiné deux conducteurs de motos. Après les premières enquêtes sur le meurtre de deux jeunes motos taximens dans la ville de Maroua, assassinés au quartier Missiguiléo et Zilin Bappa, les jeunes interpellés ont reconnus avoir tué et arraché la moto de ces deux motos taximens âgé entre 20 ans et 30 ans. Mais c’est seulement 03 jeunes personnes sur les 04 arrêtés qui ont reconnu avoir commis ce meurtre. Il s'agit de Abdoulaye Pascal 20 ans, Dangwang Djakbe 20 ans, Belbara Roland alias Bellé 21 ans. Les malfaiteurs ont été recherchés par la police pendant près d'un mois. Ce n’est qu’après les efforts conjugués de la police judiciaire de l'extrême-nord, le commissariat central de la ville de Maroua et les ESSIR que les forces de police ont pu mettre main sur ce groupe des malfrats.

Un interpellé nie les faits

Si les trois présumés malfaiteurs ont reconnu les faits. Jean Pierre Kouli, le moins agé qui ne comptabilise que 18 ans nie avoir commis ce crime. Malgré qu’il ne reconnait pas les faits, une descente a été effectuée dans les domiciles des malfrats par le commissariat central de la ville Maroua sur la supervision du divisionnaire le commissaire central Boubakary Tahirou. Cette descente a permis de mettre main sur 03 Motos de marque BAJAT. Les jeunes assassins soulignent que c'est depuis 2019 qu'ils sont dans ce métier. Si les autres refusent de donner le nombre exact de motos arrachées, le nommé Abdoulaye Pascal 20 ans reconnait avoir arraché 3 motos et assassiné une seule personne. Les présumés assassins ont été déférés au paquet pour la suite de l’enquête. Il faut noter que de plus en plus la ville de Maroua est enclin à la criminalité au grand dam des populations.