Vous-êtes ici: AccueilActualitésActualités Criminelles2021 09 06Article 617320

Actualités Criminelles of Monday, 6 September 2021

Source: L'oeil du Sahel

Koza: un jeune bachelier abattu par des hommes armés

De nombreuses concessions ont été visitées par ces hommes armés De nombreuses concessions ont été visitées par ces hommes armés

De nombreuses concessions ont été visitées par ces hommes armés.

Dérégoué David, jeune bachelier de la session 2021 et habitant de la localité de Ziler par Koza, dans le département du Mayo-Tsanaga, a été froidement abattu par des malfaiteurs lourdement armés dans la nuit du 31 août au 1er septembre 2021. Il a été surpris par ses bourreaux que certains soupçonnent d’être affiliés à la secte Boko Haram, alors qu’il était couché dans sa chambre. Dans un premier temps, ils ont cherché à le neutralisée, mais est parvenu à leur filer entre les doigts.

Ces hors-la-loi à la gâchette facile ont alors ouvert le feu sur lui et l’ont touché à plusieurs reprises dans le dos. « La mort de ce jeune garçon très connu dans le village pour son dynamisme et le combat qu’il mène au quotidien pour pourvoir aux besoins des membres de sa famille nous laisse sans voix. C’est vraiment pathétique.

Il ne se reposait quasiment pas, car non seulement il pourvoyait au besoin de ses frères et sœurs, mais il s’occupait de lui et de ses études. Et ces derniers temps, nous le voyions se battre pour préparer sa rentrée car il venait juste d’obtenir son baccalauréat. Il était l’un des grands chargeurs de sacs d’oignon du côté de Gaboua et ne manquait pas 2 à 3000 francs CFA par jour.

C’est cet argent que ces criminels voulaient le lui prendre. Ils parcouraient les maisons de tous ceux qui avaient un peu de moyens pour les leur extorquer. Ils ont dépouillé plusieurs personnes et leur ont laissé la vie sauve. Notre jeune enfant, Dérégoué David, a paniqué et a pris fuite devant eux pour se sauver, ils ont pris peur croyant qu’il courait alerter les forces armées et c’est comme ça qu’ils ont ouvert le feu sur lui et l’ont tué», témoigne Baldagui Baldena, conseiller municipal à la commune de Koza.

Selon diverses sources, la scène s’est déroulée aux alentours de 20 h 30 et les malfrats se sont servis de trois jeunes pris en otage pour les servir de guides. Ces derniers devaient les conduire au domicile des plus nantis du village.

Ils avaient avec eux trois garçons du village qui les conduisaient au domicile de tous qui ont un peu de ressources. Avant de s’aventurer dans une concession, ils recueillaient toutes les informations sur. les occupants de la maison. Ils ont évité la maison du plus grand opérateur économique de la localité parce que ces enfants leur ont dit qu’il avait l’arme. Mais là où ils savaient qu’ils pouvaient se procurer quelque chose, ils n’hésitaient pas à foncer.

Ils ont pillé plusieurs boutiques, des magasins et tenté d’emporter des dizaines de têtes de bœufs avec eux; mais ils les ont abandonnés quand ils ont senti l’intervention des éléments des forces armées », a poursuivi Baldagui Baldena.