Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2021 01 04Article 565193

Crime & Punishment of Monday, 4 January 2021

Source: Cameroon Info

Extrême-Nord: début d’année ensanglanté par des incursions meurtrières de Boko Haram

Plusieurs personnes ont été tuées depuis fin décembre dans des attaques attribuées au groupe terroriste.
Au moment où les attentions de l’opinion sont portées sur le conflit en zone anglophone, Boko Haram continue de sévir dans la région de l’Extrême-Nord. Ces dernières semaines, le groupe terroriste a multiplié des incursions meurtrières en territoire camerounais.

La dernière attaque signalée remonte à la nuit du 2 au 3 janvier 2021, à Ouzal, localité située dans l’arrondissement de Mayo-Moskota, département du Mayo-Tsanaga. Selon nos confrères de Radio Equinoxe, des hommes armés ont fait irruption dans ce village alors que les habitants dormaient.

«Ils ont surpris les villageois dans leur sommeil, ont vandalisé, pillé des maisons et ont tué trois personnes avant de s’enfuir. Parmi les personnes ayant été froidement assassinées par les assaillants de Boko Haram, il y a un enseignant», renseigne la radio émettant depuis Douala.

Ouzal, cette localité située près de la frontière avec le Nigéria, a déjà fait l’objet d’une attaque similaire au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre. Cette fois, un homme avait été tué et plusieurs objets emportés.

Le 23 décembre, des pêcheurs originaires de Darak et Blangoua, dans le département du Logone-et-Chari, ont été attaqués par des terroristes au niveau du Lac Tchad. Douze parmi eux ont été tués.

Ces attaques sont la preuve que malgré l’action des forces de défense et de sécurité, Boko Haram garde une certaine capacité de nuisance.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter