Vous-êtes ici: AccueilActualitésActualités Criminelles2021 08 16Article 613825

Actualités Criminelles of Monday, 16 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Drame à Kribi: le corps sans vie d'un jeune homme découvert dans l'Océan

Le corps sans vie de la victime a été retrouvé sur la plage de Ngoyè Le corps sans vie de la victime a été retrouvé sur la plage de Ngoyè

• Le corps sans vie de la victime a été retrouvé sur la plage de Ngoyè

• La victime aurait quitté Douala pour passer quelque temps à Kribi

• La police a remis le corps de la victime à la famille afin de procéder à son inhumation



Il s’agit d’un nommé Araphat qui aurait quitté Douala pour passer quelque temps dans la ville de Kribi avec sa tante.

Le corps sans vie de la victime a été retrouvé sur la plage de Ngoyè par son oncle, Moussa qui avait signalé sa disparition trois jours plus tôt.

Dépêchée sur les lieux, la police a remis le corps de la victime à la famille afin de procéder à son inhumation.

Il faut signaler que les plages de Kribi connaissent plusieurs cas de noyade, généralement de jeunes ne maîtrisant pas assez la natation. Ils se font souvent emporter par les vagues à cause de l’absence de mesure de protection et de surveillance sur les plages.

Les autorités et les propriétaires de stations balnéaires de la ville portuaire sont interpelés en vue d’éviter ces accidents qui ôtent la vie à plusieurs jeunes Camerounais.

Kribi, la mort par noyade d’un adolescent suscite l’émoi

Le petit Afa'a Moukoko Max Arthur, âgé de 15 ans est mort et son corps est revenu sans vie à la surface dimanche le 08 août.

Parti de chez lui dans l’après-midi, le petit Afa'a Moukoko Max Arthur, âgé de 15 ans, était en compagnie de ses deux pour une partie de baignade à la plage de Wamié, dans la cité balnéaire de Kribi. Arrivé à la plage le jeune et ses amis se sont mis en tenue de plage. Après avoir plongé dans l'océan, le jeune n'est plus jamais remonté à la surface vivant. Son corps est revenu sans vie à la surface hier dimanche. Selon les professionnels de la natation, la zone de Wamié qui est l'épicentre des loisirs à Kribi, est considéré comme dangereux car, il s'y trouve des rochers et des tourbillons fréquents. Cette zone nécessite donc un aménagement de la part des autorités municipales.

Le laxisme des autorités

Ce n’est pas le premier jeune qui meurt dans la plage de Kribi ces derniers jours. Les riverains accusent l'inconscience et le laxisme des autorités locales. Les autorités de la ville n'ont jamais matérialisé cette dangerosité. Quelques plaques interdisent aux populations de se baigner mais les gens continuaient à s'y baigner allègrement sans une quelconque répression. Kribi, une destination touristique, où malheureusement, les autorités semblent inconscientes des questions de sécurité dans les plages. U courant du mois de juillet, plusieurs personnes sont mortes à Kribi dans des conditions mystérieuses. Deux personne sont mortes dans la cité balnéaire de Kribi en l’espace de 24 heures dans des circonstances qui restent troubles le mercredi matin 14 juillet 2021, le nommé Yaya Mustapha a trouvé la mort de façon subite au carrefour kingué (lieudit Swecom).