Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2021 06 09Article 601123

Crime & Punishment of Wednesday, 9 June 2021

Source: La Nouvelle Expression n°5481

Douala : les microbes défient le Gouverneur

Les microbes dans les rues de Douala Les microbes dans les rues de Douala

Ces hordes de voyous qui organisent sporadiquement le vandalisme dans la capitale économique du Cameroun se sont encore manifestés. Alors que le patron de la Région avait promis qu’ils n’auront plus aucun espace.

Une quincaillerie sise au fond de ce quartier non loin de l’aéroport international de Douala, a été attaquée avant hier par plus d’une dizaine de jeunes garçons. Au cours de cette attaque, les assaillants ne se sont pas intéressés à l’argent. Nos sources affirment qu’ils ont emporté environ une vingtaine de machettes. Informé, le chef du quartier Pozam SM Abdouraman dit avoir alerté le commissariat du 8e arrondissement. Les éléments « de ce commissariat sont immédiatement descendus sur le terrain mais comme toujours, les microbes avaient fondu dans la nature.

Les responsables de ce quartier se plaignent du fait que la population ne réagit pas face à ces enfants. «Nous nous sommes pourtant organisés, nous avons partagé les sifflets aux populations pour que l’alerte soit donné dès qu’on aperçoit ces enfants» s’étonne un responsable dudit quartier.

Le cambriolage de la quincaillerie par ces enfants vient ajouter la peur chez les populations qui redoute d’autres attaques. «Nous avons vraiment peur. Les machettes qu’ils viennent d’emporter témoignant qu’ils ont d’autres attaques en vue». s’inquiète un habitant du coin.



Il faut dire que la ville de Douala fait de plus en plus face au phénomène de ces jeunes agresseurs qui opèrent en masse et qui se font appeler ««microbes».


«Ce sont de petits enfants qui, à les voir, n’ont plus rien des êtres humains. Ils sont complètement transformés ; ce sont des fauves particulièrement dangereux», décrit une ancienne victime.

La dernière sortie de cette bande de voyous était le vendredi 4 juin 2021 au quartier Bilongué, au Rond-point Dakar, et à bien d’autres coins de la capitale économique. Ils ont créé la frayeur ce jour. «Nous étions dans un bar, quand ils ont été signalés. C’était la débandade. Les gens couraient dans tous les sens. Le barman nous a enfermés dans une salle VIP jusqu’à, ce que cès gars s’éloignent», a écrit un témoin sur sa page facebook.

Après leur derniers, le gouverneur de la Région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, avait rassuré les populations de Douala que ces vandales seront désormais traqués jusqu’à leurs derniers retranchements.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter