Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2021 01 25Article 569032

Crime & Punishment of Monday, 25 January 2021

Source: Cameroon Info

Cybercriminalité: plus de 3300 délits d’usurpation d’identité enregistrés en 2018

L’information a été révélée par la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, au cours du lancement de la campagne d’affichage en faveur de la cybersécurité.
Dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité, la ministre des Postes et Télécommunications a procédé, le vendredi 22 janvier 2021 dans la localité de Soa, région du Centre, au lancement de la campagne d’affichage et de causeries éducatives avec comme slogan: «J’aime mon pays ! Je m’engage pour une utilisation responsable des réseaux sociaux».

Selon Minette Libom Li Likeng, le phénomène de cybercriminalité prend de l’ampleur au Cameroun. Des statistiques collectées auprès des services compétents révèlent que pour l’année 2018, «3 388 délits d’usurpation d’identité ont été constatés. En 2019, 2 050 plaintes relatives à ces même délits dont environ 5 milliards de FCFA de perte financière, ainsi que près de 6 milliards de pertes relatives aux fraudes bancaires, et 11 617 vulnérabilités ont été détectées sur les sites web des administrations publiques», a déclaré la MINPOSTEL dont les propos sont relayés dans les colonnes du journal Le Messager édition en kiosque ce 25 janvier 2021.

Pour le membre du gouvernement, «qu’il s’agisse d’atteinte aux biens ou aux personnes, la cybercriminalité a pour particularité d’introduire une certaine ubiquité. Et constitue à ce titre une menace pour les individus, les entreprises et les Etats. Elle met en péril la sécurité nationale, l’économie, la cohésion sociale, la démocratie, la santé, la culture et nos différents modes de vie».

Pour lutter efficacement contre le phénomène, il revient à tous les camerounais, «dans le processus de transformation digitale pour le développement économique et social de notre pays, de relever ensemble le défi non seulement de la promotion de l’accès aux Tic, mais aussi et surtout, d’un usage responsable et citoyen», a martelé la MINPOSTEL.

Minette Libom Li Likeng qui a tenu à rappeler que la campagne d’affichage initiée par son département ministériel vise à «éveiller l’attention des citoyens camerounais sur les menaces en provenance du cyberespace mondial, de susciter une adhésion dans la mise en place de mesure de cybersécurité, en vue d’une prise de conscience et de l’implémentation des mesures de sécurité des réseaux. Et d’autre part, de mettre en place une coalition nationale pour la sensibilisation sur la promotion de l’utilisation citoyenne des réseaux sociaux».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter