Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2020 10 08Article 547348

Crime & Punishment of Thursday, 8 October 2020

Source: griote.tv

Crime à Kribi: Aïcha a-t-elle poignardé à mort son compagnon par légitime défense?

Elle porte une blessure reçue à coup de poignard sur le coude d’après une source policière.

Celle qui est accusée d’avoir tué le père de son enfant était au parquet ce mercredi matin, mais l’affaire a été renvoyée dans une semaine pour plus d’enquête.

D’après notre source, rendue au commissariat central de Kribi où elle continue de séjourner en garde à vue, il lui a été rapporté que les voisins témoins de la scène odieuse ont affirmé que Aïcha Maley a tué son copain en tentant de se défendre. Raison pour laquelle l’affaire a été renvoyée pour des enquêtes plus approfondies.

Selon ces témoignages, la jeune femme réclamerait depuis de nombreux jours la somme 20 000 francs qu’elle aurait prêté à son copain. Mais ce dernier était dans l’incapacité de rembourser. Samedi dernier, une bagarre a déclenché à la suite de cette réclamation, ce qui viré au drame.

Mais il existe une autre version des faits
Aicha Maley est présentée par les amis du défunt comme une femme matérialiste. Selon d’autres sources, elle a ôté la vie à Arthur Akono, le père de son enfant parce qu’il a dérogé à la règle, celle de lui reverser la totalité de son salaire de la fin du mois comme à l’accoutumée. Le jeune homme percevait 100 000fcfa et remettait directement cette somme à la jeune dame.

«Le gars a perçu le salaire et ne lui a pas donné la totalité. Il manquait 20 000F dans cet argent. Le gars n’a pas pu lui donner l’explication sur les dépenses de cette somme manquante. Ce qui a donc provoqué l’altercation entre les deux et cela a viré au drame», nous fait savoir, un confrère de la ville de Kribi. Arthur Akono est passé de vie à trépas le samedi 03 octobre 2020, après avoir reçu des coups de poignard. Son corps a été retrouvé à l’extérieur de son domicile au quartier Elabè à Kribi non loin du centre urbain.

[Image: www.griote.tv]

Aïcha au commissariat Jalousie et menaces de mort
Selon notre source, Arthur était régulièrement menacé de mort par sa compagne, la mère de son enfant, à chaque fois qu’il ne la satisfaisait pas financièrement. «Arthur est venu me voir le 11 septembre, et me dit : donne-moi 10 000 f sinon je suis un homme mort. Il paniquait. Et je vois la fille avec le couteau dans le sac. C’est où je lui ai fait un OM pour sauver sa tête ce jour-là », nous a relaté Hervé Yaro un ami du défunt au lendemain du crime.

D’après les sources concordantes, Aïcha Maley était non seulement friande d’argent, mais aussi d’une jalousie maladive. «C’est un sentiment de jalousie de la dame parce qu’elle estime que son mari la trompe. Et gaspille son argent avec d’autres femmes», nous renseigne un des amis du défunt. Il ajoute qu’elle le suivait avec un couteau dans le sac pour le moindre besoin financier et le traitait d’irresponsable.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter