Vous-êtes ici: AccueilActualitésActualités Criminelles2021 08 19Article 614521

Actualités Criminelles of Thursday, 19 August 2021

Source: L'oeil du Sahel

Cameroun: près de 10 000 armes blanches saisies par la douane

La cargaison partie de Douala devrait être acheminée à Ndjamena au Tchad La cargaison partie de Douala devrait être acheminée à Ndjamena au Tchad

La cargaison partie de Douala devrait être acheminée à Ndjamena au Tchad.

C'est une grosse prise de la brigade mobile de douane de Kousseri ce jeudi, 12 août 2021, dans un contexte marqué par des conflits interethniques dans l'arrondissement de Logone-Birni opposant des pêcheurs Musgum à des éleveurs Arabes Choa. Au total, ce sont 9 100 armes blanches constituées notamment des couteaux de différents calibres et des têtes de lance qui ont été saisies par les gabelous.

Selon le chef de brigade mobile de douane de Kousseri, Aminou Soukara, la cargaison dissimulée à travers les marchandises étaient transportées dans un camion immatriculé EN SR379AA- EN376 AA, partie de Douala à destination de N’Djamena au Tchad. Mais la vue superficielle du véhicule a suscité quelques suspicions ; lesquelles ont conduit à la saisie de ce stock considéré comme dangereux.

« Au moment où nos éléments s'apprêtaient à fouiller le véhicule, le chauffeur, un certain Boubakary Saidou, a pris fuite avec les documents de la voiture ainsi que les clefs. Ce qui a suscité notre curiosité. Et effectivement, cette fouille nous a permis de mettre la main sur ces objets très dangereux surtout par ces temps de conflits larvés entre les communautés », a-t-il confirmé.

Les premiers éléments de l'enquête indiquent cependant que le camion est la propriété d’un citoyen Tchadien qui dit convoyer ces armes blanches pour des fins artisanales au Tchad. Seulement, les responsables locaux de la douane se disent intrigués par son attitude. Il est introuvable depuis sa première apparition, renseigne-t-on.

Tout compte fait, estime Bichara Mahamat, un habitant de Kousseri, un tel colis est dangereux pour les populations qui traversent une période de conflit. La cargaison a été remise aux autorités judiciaires qui se sont saisies de l'affaire, rassure le chef de brigade mobile de douane.