Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2020 11 27Article 558776

Crime & Punishment of Friday, 27 November 2020

Source: afrik-inform.com

Cameroun : accès au permis de conduire, l’ingénierie de la fraude

Avoir un permis de conduire dans le pays est un véritable parcours de combattant pour celui qui n’a pas la capacité ou le niveau requis. Mais de quel niveau s’agit-il? Allez le savoir! Les fraudeurs aux permis de conduire sont démantelés au quotidien, mais à jamais la fraude ne cesse. Elle est au contraire grandissante et suscite des interrogations.

Le phénomène a désormais pignon sur rue. Des conducteurs de véhicules, pour la plupart n’ont pas de permis de conduire; Ce qui met de plus en plus les agents de police de la circulation routière dans un véritable boulot de traque aux fraudeurs. Depuis 2016, les autorités compétentes sont à pied d’œuvre afin de démanteler les réseaux de fraude et de les mettre en règle.

Au delà de l’aspect fraude que l’on observe dans presque toutes les métropoles du pays, il faut tout au moins rappeler qu’acquérir un permis de conduire n’est pas donné à tout le monde. dans des contrôles routiers, 75/100 détiennent ce précieux sésame. Selon certains propriétaires de véhicules, réussir l’examen du permis de conduire tant par la théorie que par la pratique n’est pas une chose facile.

Serait-ce à dire que la somme à débourser pour passer l’examen est assez exorbitante, d’où la raison de frauder partout où la possibilité se présente ? Le montant oscille vers 100.000 FCFA. Face aux difficultés rencontrées, certains candidats n’hésitent pas à frauder ou corrompre pour se simplifier la vie.

En 2016, les forces de maintien de l’ordre ont démantelé un réseau de fraudes au permis de conduire. À cette époque, un inspecteur du permis de conduire et des gérants d’auto-école dans la ville de Douala sont placés en garde à vue, pour servir de leçon au reste. Les policiers reprochaient aux suspects d’avoir frauduleusement facilité l’examen des expatriés ne parvenant ni à s’exprimer ou à écrire la langue française. Une langue avec laquelle auraient été évalués les candidats dans cette auto-école.

Difficile de croire que les candidats pouvaient passer sans le moindre problème le Code de la route. Les personnes interpellées ont donc été mises en examen pour corruption, obtention frauduleuse de documents administratifs et faux en écriture publique.

Il est tout de même nécessaire de rappeler que tout agent ou évaluateur dans une auto-école qui décide de monter une telle affaire s’expose à 5 ans de prison tâchée d’une amende.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter