Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2020 12 04Article 560171

Crime & Punishment of Friday, 4 December 2020

Source: camer

Bafia: Awa Meriga et ses complices passent leur première nuit en prison

La jeune femme qui avait simulé une grossesse et tenté de voler un bébé a passé sa première nuit dans les geôles de la prison principale de Bafia.

C’est du moins ce que nous apprend la sœur aînée du défunt copain d’Awa Meriga. Cette jeune femme d’une trentaine d’années qui avait tenté de voler un nouveau-né afin de le présenter à une famille à laquelle elle a déclaré une fausse grossesse de leur fils décédé, séjournent désormais avec ses complices dans les cellules de la prison de cette ville située dans le Mbam Et Inoubou, région du centre.

Sous le réconfort de la famille qui plaide pour que justice soit rendu en la mémoire de leur frère, Awa Meriga rejoint le lieu carcéral ainsi, 8 jours après son interpellation, le 23 novembre dernier. Placée sous mandat de dépôt provisoire à la prison principale de Bafia, cela a nécessité beaucoup de prière, car les frères de la prévenue auraient tenté de magouiller les enquêteurs du commissariat de sécurité publique de la ville où elle était gardée, pour sa libération. « L’accusée Awa Meriga est toujours enfermée, malgré les propositions de ses proches en terme de finance, afin d’étouffer l’affaire », nous a fait savoir Adrienne Mbassa en début de cette semaine.

Rappelons qu’Adrienne est la sœur aînée du défunt kevin Israël Mbassa, décédé le 13 juin 2020. Avant sa mort, il menait une relation amoureuse avec Awa Meriga qu’il avait d’ailleurs présenté à sa famille alors qu’il était encore malade. Seulement après sa mort, cette jeune femme a voulu berner la famille avec une fausse grossesse, malgré la douleur causée par leur frère, décédé à la fleur de l’âge et sans enfant. Deux semaines après son inhumation, Awa Meriga a déclaré porter une grossesse de 5 mois, ceci à la grande surprise de cette famille, mais cette dernière en a pris charge et n’attendait plus que l’arrivée du bébé.

Curieusement un jour après avoir annoncé qu’elle a mis au monde cet enfant, c’est un appel du commissariat qui apprend l’arrestation de cette jeune femme, interpellé avec un nouveau-né et accusée de faire partie d’un réseau de trafic d’enfants avec deux de ses complices.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter