Vous-êtes ici: AccueilActualitésActualités Criminelles2021 09 25Article 620125

Actualités Criminelles of Saturday, 25 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Affaire de torture à la machette: voici l’identité des policiers déférés au parquet

'Les policiers indexés étaient déjà identifiés et qu’ils allaient répondre de leurs actes' play video'Les policiers indexés étaient déjà identifiés et qu’ils allaient répondre de leurs actes'

• Des policiers ont torturé à la machette un individu suspecté dans une affaire de vol

• 05 policiers ont été idendifiés

• Ils ont donc été déférés au parquet d’instance du Centre administratif de Yaoundé



La vidéo devenue virale sur la toile, et dans laquelle on aperçoit des agents de la police en service au commissariat du 18e arrondissement de la ville de Yaoundé fouetter à la machette un présumé voleur, continue de susciter des réactions.

Les autorités de la police, en particulier le Délégué générale à la Sureté Nationale, Martin Mbarga Nguelé, qui avait promis des sanctions disciplinaires proportionnelles à leur acte à ces policiers tortionnaires vient de joindre l’acte à la parole.

Dans un communiqué publié vendredi et dont la rédaction de CamerounWeb a obtenu copie, Martin Mbarga Nguelé affirme que cinq policiers ont été reconnus coupables de traitement inhumain sur un suspect. Ces derniers, ainsi que l’auteur de la vidéo qui n’est autre que le plaignant vont répondre de leurs actes devant les instances judiciaires et disciplinaires compétentes.
"Ils ont donc été déférés ce vendredi 24 septembre 2021 à 09 heures au parquet d’instance du Centre administratif de Yaoundé, en même temps que le nommé Kamga William, auteur de la vidéo, plaignant dans le vol, objet de l’intervention, et actif dans l’action incriminée.", précise le DGSN dans son communiqué.

Ci-dessous l'intégralité du communiqué

Mardi le 21 septembre 2021 par communiqué de presse adressé à l’opinion publique nationale, le Délégué général à la sûreté nationale a confirmé le traitement inhumain infligé au citoyen camerounais Tchoumi Cyrille suspecté dans une affaire de vol avec effraction commis dans la nuit du 15 au 16 septembre 2021, par des fonctionnaires de police du commissariat de sécurité publique du 18eme de la capitale.

Ce communiqué a précisé que les policiers indexés étaient déjà identifiés et qu’ils allaient répondre de leurs actes devant les instances judiciaires et disciplinaires compétentes.

Au terme de l’enquête diligentés, la responsabilité personnelle de chacun des fonctionnaires de police ci-après a été établie :

1) -L’officier de police de 1er grade AROH ANDRÉ ANATOLE,

2) -L’inspecteur de police de 2eme grade KWEYO DAVID,

3) -Le gardien de la paix principal KOLWE PATRICK,

4) -La gardienne de la paix de 2eme grade NGO KOUYA MARGUERITE,

5) -Le gardien de la paix de 1er grade NDJEA FOALENG JEAN MARIE.

Ils ont donc été déférés ce vendredi 24 septembre 2021 à 09 heures au parquet d’instance du Centre administratif de Yaoundé, en même temps que le nommé Kamga William, auteur de la vidéo, plaignant dans le vol, objet de l’intervention, et actif dans l’action incriminée.

Le Délégué général à la sûreté nationale tient à rappeler à l’aimable attention de tous que depuis plus d’une décennie, en exécution des très hautes directives du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, Chef suprême des forces de police, la sûreté nationale s’est engagée sur la voie du professionnalisme, de sa modernisation, du changement de mentalité et de moralité.

Les mesures appliquées à l’occasion des faits en cours ne sont que la continuité de l’action permanente en marche pour une police citoyenne, véritablement au service de tous et de chacun, car l’acte quotidien du policier ne doit tendre aujourd’hui que vers le bien-être du citoyen.

Les populations se doivent, par conséquent et en retour, de respecter la police et collaborer avec elle. C’est pourquoi le numéro vert « 1500 » fonctionnant, sur appel gratuit 24h/24h est à leur disposition pour toutes les dénonciations et informations utiles.