Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2019 03 04Article 457754

Crime & Punishment of Monday, 4 March 2019

Source: camer.be

Adamaou: les motocyclettes interdites de circulation entre 20H et 6H

Les motocyclettes sont interdites de circulation dans les villes et villages de l’Adamaoua entre 20h et 6h. C’est la substance du communiqué du gouverneur Kildadi Taguiké Boukar. Cette interdiction fait suite à la crise sécuritaire que connait la région avec le phénomène de prises d’otages qui a conduit le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, à séjourner dans cette région du 04 au 07 février. Lors des séances de travail, le gouverneur de l’Extrême-Nord, élite de l’Adamaoua, partageant son expérience de la lutte contre Boko Haram, avait proposé entre autres comme solutions aux prises d’otages, la limitation de la circulation des engins à deux roues dans les villages, et le renforcement des comités de vigilance.

L’interdiction de circulation des motocyclettes entre 20 h et 6h du matin fait partie donc des mesures administratives prises dans le but de lutter contre le phénomène de prises d’otages et le banditisme urbain. Les hors-la-loi ayant pris l’habitude de faire usage de ces engins à deux roues pour accomplir leur forfait. Face à ce contexte, d’aucuns approuvent la décision du gouverneur. «Il est le garant de la sécurité de la région. Et c’est lui qui juge de l’opportunité des décisions à prendre face aux problèmes.

Si la décision est mise en application, les preneurs d’otages seront limités dans leur déplacement nocturne d’un point à l’autre pour commettre des forfaits» partage Ousmanou Daniel. Pour le syndicat des mototaximens de la ville, le gouverneur a pris la décision de façon unilatérale. L'info claire et nette. «Nous avons appris ce communiqué à la radio, et nous regrettions de n’avoir pas été associés à la concertation. Il est certes vrai que certains malfaiteurs ont infiltré nos rangs ou utilisent les motos pour commettre leurs crimes, mais nous estimons que la décision d’interdiction de la circulation des motos à 20h n’est pas raisonnable», lance un membre du syndicat.

Il faut noter malgré tout que depuis la signature de cette décision, les rues de la capitale régionale désemplissent à partir de 20h.