Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 02 26Article 575791

Business News of Friday, 26 February 2021

Source: Actu Cameroun

la croissance du Cameroun est tombée à 3,7%

En raison de l’apparition du Covid-19, la croissance du PIB devrait tomber à -1,2 % en 2020 et remonter à 4,1 % en cette année 2021, sous réserve de la reprise économique mondiale post-pandémique.

Selon les prévisions actualisées du Fonds Monétaire International (FMI ) du 14 avril 2020, cette baisse a été partiellement compensée par le rebond du secteur pétrolier et gazier. Le Cameroun est sans aucun doute un pays influent dans la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale. Cela est principalement dû à une performance inférieure aux prévisions dans le secteur non pétrolier. Le pays a enregistré une augmentation de son inflation, de 1,1% en 2018 à 2,5% en 2019.


Avec la baisse des revenus pétroliers et la détérioration des finances publiques, la priorité du gouvernement est restée l’assainissement budgétaire. En juin 2017, le Cameroun a signé un accord triennal avec le FMI afin de soutenir les efforts du gouvernement pour restaurer la viabilité extérieure et budgétaire et jeter les bases d’une croissance durable, inclusive et tirée par le secteur privé. Le déficit public représentait 2,3% du PIB.

Selon l’institution de Bretton Woods, « les perspectives à moyen terme restent positives, avec une croissance non pétrolière qui devrait augmenter progressivement grâce à la consolidation budgétaire au cours de la période 2020-2021, lesquels, combinée à un meilleur rapatriement des devises, soutiendra une reconstitution continue des réserves de la BEAC ».

Bien que l’économie diversifiée du Cameroun reste la plus résistante d’Afrique Centrale, la faiblesse de la base de croissance et la grande exposition aux fluctuations des cours mondiaux dés matières premières sont une source de vulnérabilité au Cameroun. Avec un secteur secondaire représente plus d’un quart du PIB et emploie 14% de la main-d’œuvre. Les principales industries du pays sont la transformation des aliments, la scierie, la fabrication de biens de consommation légers et le textile.

Avec plus de la moitié du PIB (51,6%) qui emploie environ 40% de la population active, le secteur tertiaire bénéficie de l’activité économique créée autour de grands projets énergétiques.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter