Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 11 07Article 554488

xxxxxxxxxxx of Saturday, 7 November 2020

Source: Dailynewscameroon.com

Voici comment le Cameroun perd 6 milliards à cause de la fraude bancaire

C’est du moins ce qui ressort du Forum national sur la cybersécurité tenue à Yaoundé le 3 novembre 2020 au Palais des Congrès de Yaoundé.

Au Cameroun, le phénomène de la cybercriminalité prend une grande ampleur. A titre d’exemple, selon les statistiques collectées auprès des services compétents, on enregistre 6 milliards de pertes relatives aux fraudes bancaires en 2019. Dans la même année, 2050 plaintes relatives au scamming et au phishing qui induisent environ 5 milliards FCFA de perte financière, ainsi que près de 6 milliards de pertes relatives aux fraudes bancaires. 11 617 vulnérabilités ont été détectées sur les sites webs des administrations publiques.

A côté de cela, il faut préciser que pour l’année 2018, 3 388 cas d’usurpation d’identités ont été constatés. L’évolution rapide de l’internet a créé de nouvelles opportunités pour commettre des activités de cybercriminalité à grande échelle. Aujourd’hui, les cybers menaces touchent toutes les catégories de la population et tous les types de plateformes et équipements numériques.

Il s’agit des sites web, des applications réseaux, des serveurs, des smartphones et bien d’autres en aros des systèmes d’informations.

Gouvernement

D’après le journal Le Jour, ces cybers menaces deviennent souvent des « tueurs silencieux » car certaines prennent plusieurs années pour s’installer et en un seul jour lorsque le composant viral se déclenche, les dégâts s’avèrent parfois irréparables. Conséquence, la reconstruction exige non seulement d’importants moyens financiers mais aussi une mobilisation en termes de ressources humaines compétentes.

Ainsi, pour faire face à une cybercriminalité grandissante, les États ont adoptés depuis quelques années des politiques spécifiques. Ainsi, Le Cameroun dispose cependant d’une Politique Nationale de Sécurité des Réseaux et des Systèmes d’information. Cette politique, véritable boussole de l’action du Gouvernement dans ce domaine fixe les orientations stratégiques et les initiatives prioritaires à mettre en œuvre pour opposer une réponse appropriée à l’utilisation malveillante du cyberespace camerounais.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter