Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 02 15Article 573502

Business News of Monday, 15 February 2021

Source: 237online.com

Trafic d’or: un réfugié chinois sème la pagaille entre le Cameroun, la Rca et la Chine

L’infortuné a été pris en flagrant délit avec en sa possession, 8 lingots d’or de 3 kg et 3,100 kg d’or brute. Blocage diplomatique entre les trois pays impliqués au sujet de la rétrocession du butin.

Sale temps pour un réfugié de nationalité chinoise qui manifestement avait fait du trafic de l’or, une activité favorite. Le réfugié chinois en question a été cueilli le 28 janvier 2021 avec son butin. Selon les informations de la Douane camerounaise, sous la conduite du chef de bureau principal des douanes Hors classe de Garoua Boulai, Médard Feko, « il a été procédé à la saisie exceptionnelle de 8 lingots d’or de 3 kilogrammes et 3,100 kilogrammes d’or brute non déclaré et d’une valeur approximative de 140 millions de Fcfa. La saisie a été faite le 28 janvier 2021, aux environs de 15 heures, lors de la fouille des bagages d’un réfugié de nationalité chinoise en provenance de la localité de Yaloke en République Centrafricaine ».

La saisie qui aurait été suivie de la procédure normale de rétrocession et d’une paye d’amendes conséquente rencontre des blocages actuellement. En effet, le problème a pris une tournure diplomatique. Selon nos sources, la Rca, la Chine et le Cameroun ne s’entendent pas sur la suite à donner à ce dossier. D’abord la République centrafricaine qui estime que l’or saisi est sorti de son territoire frauduleusement, et que parce que n’ayant pas été déclarée, ce butin devrait leur être restitué. Les autorités camerounaises, elles, sont d’accord pour la restitution. Mais estiment que de par le fait qu’il y ait eu infraction, l’or ayant été saisi sur le territoire camerounais, le trafiquant devrait payer une amende afin qu’on décide de quoi faire de l’or. L’amende s’élèverait à 50 millions Fcfa. Le troisième protagoniste, la République populaire de Chine, dit être d’accord pour payer ladite amende, mais pose la condition selon laquelle l’or doit lui être restituée.