Vous-êtes ici: AccueilBusiness2019 06 21Article 465425

Business News of Friday, 21 June 2019

Source: agencecamerounpresse.com

Telecomm: le gouvernement repense la transformation numérique

Les experts en technologie financière (FinTech), les représentants des banques et des finances ainsi que les fonctionnaires gouvernementaux se concertent pour mettre en place une stratégie nationale réaliste d'inclusion financière et de paiement numérique. Ils se réunissent à Yaoundé à l'occasion du premier forum national sur l'inclusion financière et la transformation numérique du secteur bancaire et des services financiers.

Le forum de deux jours qui s'est ouvert le mardi 18 juin, se déroule sous ce thème : "Réussir la transformation numérique du secteur bancaire et des services financiers au Cameroun." Le forum est organisé par Risks Mitigation LLC, une société de conseil, sous la tutelle du ministère des finances et du ministère des postes et télécommunications, apprend-on.

S'exprimant lors du Forum mardi, le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, a réitéré l'engagement du gouvernement à promouvoir l'économie numérique, notant que la numérisation mondiale n'attend pas les retardataires. Elle a appelé les parties prenantes à identifier des solutions de paiement mobile qui peuvent accélérer l'inclusion financière et créer une synergie entre les différentes parties.

"L'inclusion financière favorise l'autonomie de la population locale et réduit le chômage - elle contribue donc au développement économique et à la stabilité macroéconomique", a souligné le ministre. Elle a insisté sur le fait que les entreprises et les experts des technologies de l'information devraient développer des services adaptés qui peuvent briser les barrières et les difficultés à l'inclusion financière.

Marcel Ngosso, PDG d'Aewake, une société de conseil en technologies de l'information, a déclaré aux participants que le mouvement vers l'inclusion financière reposera sur quatre piliers principaux - engagement, réseau mobile, réglementation et adoption. Il a souligné que le Cameroun avait encore un long chemin à parcourir, avec un taux d'utilisation de l'argent mobile de 24 pour cent pour une population d'environ 24 millions d'habitants.

Selon le consultant, le flux d'argent mobile au Cameroun en 2018 était de 4 millions de dollars (environ 2,3 milliards de FCFA), tandis que l'utilisation des téléphones intelligents était de 83 pour cent et la pénétration de l'Internet de 36 pour cent. Marcel Ngosso a suggéré que le Cameroun pourrait s'inspirer de l'expérience du Kenya avec M-Pessa.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter