Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 10 12Article 548083

Business News of Monday, 12 October 2020

Source: koaci.com

Taxe sur les téléphones : voici ce qui va réellement changer

Le gouvernement camerounais annonce la taxation des téléphones portables et tablettes à l’importation. En cas de défaillance de l’importateur ou du vendeur, le consommateur devra s’acquitter de ladite taxe. La mesure entrera en vigueur dès le 15 octobre 2020. Tour d’horizon d’une décision qui suscite déjà polémiques et inquiétudes avant son entrée en vigueur.


A la lecture du document conjoint cosigné par les ministres des Finances et des Postes et télécommunications, il ne s’agit pas d’un nouvel impôt mais d’un nouveau mode de paiement numérique des droits de douanes.

Les téléphones portables et les tablettes électroniques peuvent être importés en suspension des droits et taxes de douane, en dehors des cas où l’importateur procède au paiement spontané des droits exigibles, indique le document.

Dans ce cas, l’importateur lève une déclaration en douane et procède immédiatement au paiement des droits et taxes de douane exigibles. Une fois le paiement réalisé, la plateforme est renseignée par l’Administration des Douanes afin d’éviter une double imposition ultérieure.


« Les téléphones portables en cours d’utilisation au Cameroun qui ont déjà été connectés, au moins une fois, à un réseau de téléphonie d’un opérateur de télécom local avant le 1er Octobre 2020, sont considérés comme dédouanés et ne sont dès lors pas concernés par la nouvelle taxe » soutient Gilles Innocent Diffouo chef cellule législation/Douanes.


Les paiements se feront sur une plateforme numérique mise sur pied par le gouvernement. Le montant de la taxe s’élève à 30% de la valeur du téléphone sortie usine.

D’après le communiqué gouvernemental, les téléphones portables des voyageurs qui séjournent temporairement au Cameroun et qui utilisent leurs téléphones et terminaux en mode « roaming » sont également dispensés dudit prélèvement.





Les responsables ministériels expliquent que pour chaque téléphone ou tablette qui sera connecté à un réseau télécom

camerounais, l'IMEI sera identifié. En cas de première connexion un message sera envoyé à l’utilisateur lui indiquant le montant à payer en cash ou en tranches.


Le gouvernement a par ailleurs invité les vendeurs de téléphones à déclarer leurs terminaux avant le 15 octobre, pour éviter que les anciens stocks paient cette nouvelle taxe.

Les utilisateurs peuvent choisir le prélèvement cash ou par tranches.


Inquiétudes


Avant son entrée en vigueur, la mesure suscite déjà des inquiétudes auprès des consommateurs. Ceux-ci ne comprennent pas pourquoi ils doivent payer une taxe à la place du commerçant ou de l’importateur défaillant.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter