Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 04 23Article 592444

Business News of Friday, 23 April 2021

Source: ecomatin.net

Télécoms : le fournisseur d’accès à internet UBTS va s’implanter au Cameroun

La société UBTS Cameroon S.A, filiale du groupe américain UBTS International Corp vient d’obtenir du gouvernement camerounais une licence pour offrir des services internet en zones urbaines, mais aussi en zones rurales.

« Désormais nous sommes officiellement à UBTS Cameroon S.A. un opérateur licencié de télécommunications au Cameroun. Merci au gouvernement de la République du Cameroun pour cette confiance en notre vision pour le pays », a annoncé enjoué Armand Gaétan Ngueti, le CEO de UBTS Cameroon S.A, le 16 avril dernier sur son compte LinkedIn. A sa suite, le groupe américain UBTS International Corp a confirmé cette nouvelle via le même réseau social : « La société UBTS Cameroon Plc affiliée à UBTS International Corp. vient d’acquérir de la République du Cameroun la licence de télécommunications pour l’établissement et l’exploitation des réseaux radio terrestres pour la fourniture d’un backbone pour l’Internet des objets à l’échelle de la ville, de l’Open Roaming, des piliers pour les villes intelligentes, des plateformes de services numériques et de communications électroniques à destination du public. Cette licence permet également à l’entreprise d’exploiter toutes les possibilités de business model qu’offrent les services à valeur ajoutée attachés à son infrastructure de télécommunications », acquiesçait le groupe américain.

A en croire nos confrères de « Digital Business Africa », UBTS Cameroon Plc est désormais détentrice d’une licence de première catégorie délivrée par le ministère des Postes et Télécommunications, selon une notification adressée à Armand Gaétan Ngueti par la délégation régionale du Littoral de l’Agence de régulation des télécommunications. En effet, la licence télécoms est délivrée à toute personne physique ou morale pour établir et exploiter un réseau ou fournir des services de communications électroniques, et il en existe deux types, la licence de première catégorie et la licence de deuxième catégorie.

Champ d’actions

Avec sa licence de première catégorie, UBTS Cameroon Plc se voit offrir un champ d’opérationnalité assez large, conformément aux dispositions du décret du premier ministre signé le 6 avril 2017, et relatif aux modalités d’établissement ou d’exploitation des réseaux et de fourniture des services de communications électroniques au Cameroun. Pour se faire, la licence qui lui est due couvre tout service support, les réseaux radioélectriques ouverts au public dans une ou plusieurs localités; les réseaux de collecte et de distribution, en vue de la fourniture au public de services de communications électroniques ; les réseaux de communications électroniques ouverts au public dans les zones rurales ; les réseaux virtuels ouverts au public et les infrastructures passives en support aux réseaux de communications électroniques.

UBTS Cameroon Rsa veut être partie intégrante de la transformation numérique du Cameroun, et entrevoit de mettre en place une infrastructure de télécommunications futuriste et robuste, souligne encore « Digital Business Africa », afin de rendre l’accès à la connectivité et aux services numériques universel pour tous les individus et toutes les organisations en commençant dans les zones métropolitaines en priorité et dans les zones rurales par la suite. Le marché des services télécoms au Cameroun est certes compétitif, mais reste florissant. Selon les statistiques de l’organisme Hootsuite et We Are Social, le nombre d’internautes au Cameroun a atteint 9,15 millions de personnes en janvier 2021 contre 7,8 millions en janvier 2020. Ce qui représente un taux de pénétration de 34%, contre 30% en janvier 2020 et 2% seulement il y a une décennie. Il importe de souligner que la société Universal Broadband & Technology Services (UBTS) International Corp. est basée aux États-Unis et se présente comme une société de réflexion sur les infrastructures de télécommunications et les plateformes numériques.