Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 07 16Article 608569

Infos Business of Friday, 16 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Sommet IDA-20 : Alamine Ousmane Mey porte le plaidoyer du Cameroun auprès d’Allassane Ouattara

Le Cameroun est fier de faire partie de ce dynamisme. Le Cameroun est fier de faire partie de ce dynamisme.

Le ministre camerounais de l'Économie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire apris part au Sommet IDA-20.

Il s'est réjoui, de la tenue du sommet IDA-20 organisé conjointement par la République de Côte d'Ivoire et la Banque mondiale.

Selon Alamine Ousmane Mey, le Cameroun est fier de faire partie de ce dynamisme en apportant aussi sa solidarité

‹‹ Je loue les ivoiriens pour cet accueil chaleureux mais surtout dire les remerciements du Cameroun à l'endroit du président Ouattara qui a bien voulu organiser ses assises, conjointement avec la Banque mondiale››, c’est l’une des principales déclarations de Alamine Ousmane Mey ministre camerounais de l'Économie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire lors du sommet IDA-20 organisé conjointement par la République de Côte d'Ivoire et la Banque mondiale.

‹‹ Le Cameroun est fier de faire partie de ce dynamisme en apportant aussi sa solidarité››, a indiqué le représentant de Paul Biya. Selon lui, ‹‹ en 2020, pour la première fois depuis un quart de siècle, nous avons eu un taux de croissance négatif. C'est à dire une récession économique. Les conséquences, humaines et sociales en matière d'emploi, de ruptures d'activité, de fermeture d'entreprises et les conséquences sociales concernant l'éducation avec la fermeture des écoles sont énormes. Quand nous observons toutes ces conséquences surtout en matière de vulnérabilité et de fragilité, le constat est qu’elles se sont inscrites à la hausse. Les conséquences économiques ont constitué des contraintes beaucoup plus fortes sur les budgets de nos pays avec des dépenses qui vont à la hausse et des recettes qui sont inscrites vers la baisse››, a expliqué le représentant du président Camerounais.

Le plaidoyer d’Alassane Ouattara

Le président Alassane Ouattara a plaidé auprès des institutions de Bretton Woods pour l’augmentation des plafonds de déficit dans les pays d’Afrique subsaharienne, à l’ouverture des travaux. ‹‹Je pense que c'est totalement injuste que les pays africains soient limités dans leurs financements par des plafonds de déficit qui sont totalement irréalistes au regard de la lutte contre le terrorisme et la crise sanitaire qui nous ont beaucoup impactés. Et donc un autre plaidoyer que nous voulons faire ici est que le Fmi accepte d'augmenter les plafonds déficit dans les pays subsahariens comme cela a été fait en Europe››, a plaidé le président ivoirien.
Ce sommet fait suite à l'appel lancé par les dirigeants africains lors du sommet sur le financement des économies africaines à Paris en mai dernier. La déclaration d’Abidjan qui l’a sanctionnée fixe comme objectif d'atteindre au moins 100 milliards de dollars dans le cadre de IDA 20 pour la période 2023 - 2025.

L'IDA, l'association Internationale de Développement est une institution de la Banque Mondiale qui aide les pays à revenus faibles à réduire la pauvreté en accordant des prêts et des dons destinés à des programmes qui peuvent stimuler la croissance économique et améliorer la des plus démunis.