Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 06 09Article 519028

Business News of Tuesday, 9 June 2020

Source: agenceecofin

Port de Kribi: le Philippin ICTSI emporte le contrat de concession du terminal polyvalent du port


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La concession du terminal polyvalent du port camerounais de Kribi revient finalement au groupe philippin ICTSI. Le contrat avait été précédemment attribué au français Necotrans qui entre temps est tombé en faillite.

Après environ deux ans d’attente, le Cameroun a finalement déclaré le Philippin International Container Terminal Services Inc. (ICTSI), adjudicataire du contrat de concession du terminal polyvalent du Port autonome de Kribi (PAK), l’infrastructure portuaire du pays située dans la région du Sud.

Dans une correspondance signée le 4 juin 2020, Ferdinand Ngoh Ngoh, le secrétaire général à la présidence de la République, a donné l’autorisation au directeur général du PAK, Patrice Melom, de «signer le contrat de concession, pour l’exploitation du terminal polyvalent du Port autonome de Kribi» avec ICTSI.

Cette autorisation intervient après la publication, en septembre 2018, de la short-list des cinq groupements admis à poursuivre une compétition qui a connu au départ 10 concurrents. Les postulants qui ont été retirés de la première liste des 10 pré-qualifiés, publiée en juillet 2018, sont: Red Sea Gateway Terminal Company limited (Arabie saoudite), Sea Investment Afrique SA (Belgique), CDC/Transnet (Afrique du Sud), CAF Ship et l’Agence de prestation maritime (Cameroun).

Par la suite, dans la short-list des cinq, il y avait le Groupement conduit par le Port d’Anvers, première plateforme portuaire de Belgique et deuxième en Europe. Les quatre autres concurrents sont : Groupement Coega Developement Corporation/Transnet, Groupement Marsa Maroc/AIIF3, Groupement Medlog/Wide Resources Limited et International Container Terminal Services. C’est ce dernier qui est vainqueur.

Défaillance de Necotrans

ICTSI est ainsi sur le point de remplacer le logisticien français Necotrans retenu en 2014, mais déclaré «défaillant» par les autorités camerounaises en janvier 2018. En effet, à l’issue d’un appel d’offres lancé en mai 2014 par le Cameroun, le groupe Necotrans et le consortium Kribi Port Multi Operators (KPMO) regroupant neuf opérateurs camerounais (transitaires, manutentionnaires, agents maritimes) ont été désignés adjudicataires du contrat de partenariat pour l’exploitation et la maintenance du terminal polyvalent du port en eau profonde de Kribi.

Le contrat avec le Cameroun prévoyait alors une concession de 20 ans et des investissements de 26,2 millions d’euros (environ 17 milliards de FCFA) et des redevances versées à l’État camerounais par le Groupement Necotrans/KPMO. Mais, face aux difficultés financières de Necotrans tombé en faillite, la présidence de la République avait, par correspondance datée du 11 juillet 2017, enjoint le gouvernement de «?constater la carence du groupement Necotrans/Kpmo et de proposer, par la suite, des solutions alternatives pour un démarrage rapide des activités?» sur le terminal polyvalent du port en eau profonde de Kribi.

C’est ainsi que KPMO est désigné par l’autorité portuaire dans le cadre d’une régie en 2018, pour une période transitoire de deux ans. Logiquement ce contrat s’achève au cours de cette année 2020, d’où l’autorisation au PAK de pouvoir déjà signer une concession avec ICTSI. Les termes de cet accord commercial entre les parties ne sont pas encore dévoilés pour l’instant.

Le terminal polyvalent du port de Kribi, dont la fonction est d’accueillir des marchandises non-conteneurisées, a une capacité nominale d’hébergement de 1,2 million de tonnes de produits par an.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter