Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 10 05Article 546448

Business News of Monday, 5 October 2020

Source: Cameroon Info

Port de Douala : Cyrus Ngo’o déclare la guerre aux Libanais

L’homme d’affaires et patron de la société Cana Bois, Nassar Bouhadir, dénonce la décision de Cyrus Ngo’o d’imposer, aux sociétés appartenant aux camerounais d’origine libanaise, une nouvelle tarification des redevances locatives.
Le directeur du Port Autonome de Douala (PAD), Cyrus Ngo’o, a décidé de revoir considérablement à la hausse, la tarification des redevances locatives du domaine portuaire. Seulement, l’investisseur camerounais d’origine libanaise, Nassar Bouhadir, patron de la société Cana Bois, qui s’est confié dans les colonnes du quotidien Le Messager édition du 5 octobre 2020, dénonce une décision partiale qui cible les sociétés appartenant aux camerounais d’origine libanaise.

«Nous sommes des hommes d'affaires camerounais bien que d’origines libanaises. Nous travaillons pour le développement de l'économie camerounaise. Nous payons régulièrement nos impôts et nous respectons la Loi. Mais, il y'a une mafia au Port autonome de Douala qui veut nous enrôler, nous et nos biens avec. Cette mafia est dirigée par le directeur général du PAD qui est le bras armé de Ferdinand Ngoh Ngoh (Secrétaire général de la présidence de la République Ndlr). Ils veulent expulser toutes les sociétés des libanais qui sont installés au Port alors que ce sont ces libanais qui ont aménagé toute cette surface qui, il y a quelques années, n’était qu’un vaste marécage», s’indigne Nassar Bouhadir.

Selon le journal, l’homme d’affaires estime qu’il est «impensable de payer des taxes colossales d'occupation domaniale alors même que depuis un an, ils (camerouno-libanais Ndlr) n’ont reçu aucune facture dans ce sens. Cette manœuvre, soutient le patron de Cana bois, n’est ni plus ni moins qu’un moyen sibyllin de déclarer une chasse aux sorcières contre ces investisseurs dont l’apport dans l’économie du pays est loin d’être négligeable», peut-on lire.

«Le directeur général du PAD a augmenté à 200% le prix du loyer domanial uniquement pour nous les libanais. Nous avons saisi le président de la République après avoir contesté cela auprès du directeur général du PAD sans suite. Nous sommes surpris de voir que le Chef de l’Etat ne réponde pas», fait savoir le patron de la société Cana Bois, qui ajoute que «Cana Bois paye toutes ses taxes. Et depuis l'année 2020, le Dg du PAD qui avait son projet de nous expulser du domaine portuaire pour placer d'autres entreprises et récupérer le loyer a effectivement refusé de nous envoyer des factures de loyers. C'est de la cupidité. Pour ma part je viens de terminer de monter une plainte contre le Dg du PAD, Cyrus Ngo'o. Cette citation directe lui sera servie cette semaine. Et je vais convoquer une conférence de presse pour en parler publiquement».

Face à ces accusations, Le Messager précise que «toutes les tentatives de joindre Cyrus Ngo’o à travers son cabinet ou la cellule de communication du PAD pour besoin d’équilibre, sont restées vaines».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter