Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 07 05Article 606175

Infos Business of Monday, 5 July 2021

Source: Le Jour

Paule Gaby : le premier parfum Camerounais à la carte

Le parfum Paul Gaby Le parfum Paul Gaby

Depuis bientôt trois ans, Tout à Dieu Kwekam est le promoteur de la marque première marque de parfum qui donne la possibilité à ses clients de composer eux-mêmes leurs fragrances ceci à partir de 1000 FCFA.

Lancé officiellement en 2018, l’entreprise Paule Gaby depuis deux années propose des fragrances fabriquées à base d’épices du terroir. La marque propose une variété de parfums tous fabriqués au Cameroun avec une note traditionnelle rappelant sa provenance africaine. Les prix de ces parfums varient entre 1000 F et 50 000F disposés selon de codes couleurs définis pour chaque genre (rouge, violet pour les femmes bleu et vert pour les hommes). Les 27 parfums que propose cette marque sont nés de la passion d’un homme qui a voulu immortaliser les senteurs qui ont bercé son enfance : « Depuis mon enfance, J’ai été attiré par les mets traditionnels que j’affectionnais beaucoup notamment le nkui. Ce met traditionnel de notre Ouest Cameroun, est mon repas préféré. Lorsque je le mangeais à l’époque, mes mains gardaient cette odeur exquise durant des jours. C’est de là que m’est venue l’idée d’un parfum typiquement Camerounais avec une note particulière qui rappellerait les senteurs des mets exquis de chez nous », confie kwekam, le promoteur de la marque Paule Gaby.


Souci écologique

En deux années d’existence, la marque compte déjà trois showrooms dans la ville de Douala et dans les prochains jours, il y aura le tout premier dans la ville de Yaoundé. Dans le showroom principal, situé au quartier Akwa dans la ville de Douala, se dresse un bar à parfum. Une quinzaine de bouteilles composent ce bar où chacune des bouteilles contient un parfum de la marque. A partir de ce bar, et des essences disposées sur le comptoir, chaque client peut composer le parfum de son choix selon ses gouts et préférences. Ce bar d’un autre genre, a été également conçu dans un souci d’écologie. Pour éviter que leurs bouteilles ne finissent dans les rues, les responsables de cette marque ont préféré cette option économique et bénéfique pour leur client mais également pour apporter leur modeste contribution dans la lutte pour la préservation de l’environnement. Grâce au bar à parfum ils peuvent également fidéliser la clientèle : « l’idée du bar à parfum, c’est pour la protection de la nature. Nous recyclons ces bouteilles de façon utiles. Lorsque vous avez déjà acheté une fois nos produits, vous pouvez revenir avec cette même bouteille pour qu’on la recharge à moindre coût. Si vous achetez un parfum de 1000 F à la première visite, lorsque vous revenez votre composition au bar vous coutera 750 F », rajoute-t-il.


Les difficultés

Les petites entreprises sont confrontées à certaines difficultés qui freinent leur évolution. La distribution de ces produits reste l’un des obstacles à l’évolution de celles-ci. La marque de parfum Paule Gaby fait face à des retards de paiement de leurs factures sur les produits qu’ils mettent dans les grands centres commerciaux : « L’une des difficultés majeure de notre entreprise est le manque de flexibilité pour les paiements de nos factures. Les grandes surfaces avec lesquelles nous travaillons, font trainer ces factures. Elles prennent pour certains souvent trois mois avant de déposer nos chèques. Malheureusement pour nous, ça enraye la machine. Ça nous pénalise énormément car si nous sommes payés à temps, nous pouvons nous ravitailler plus rapidement en matières premières, en bouteilles et bien d’autres. Je pense que l’Etat Camerounais pourrait recadrer tout cela », a conclu le promoteur. Un parfum camerounais à votre gout et à votre bourse. Du simple élève au ministre de la République, chacun peut se donner la senteur originale d’une des épices du pays.