Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 05 27Article 516010

Business News of Wednesday, 27 May 2020

Source: investiraucameroun.com

Péages automatisés : le Cameroun glanera environ 49 milliards entre 2021 et 2039


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le ministère des Travaux publics (Mintp) vient de livrer le contenu du contrat qui lie l’État au groupement Razel Bec-Egis dans le cadre du projet de construction de 14 péages automatisés au Cameroun.

S’agissant du processus ayant conduit à la signature de ce contrat, indique le Mintp, «?le contrat a été attribué par le chef du gouvernement, autorité des contrats de partenariat, au candidat qui a présenté l’offre économiquement la plus avantageuse. Pour un coût des investissements initiaux de 28,94 milliards, les recettes générées par les 14 postes de péage partiront de 7 milliards en 2021, pour atteindre 53,59 milliards en 2039 sur la base d’un tarif unique fixé à 500 FCFA. Les recettes nettes à reverser à l’État partiront de 5,?482 milliards en 2021 à 48,?995 milliards en 2039 (fin du contrat)?».

Tout au long de l’exécution du contrat, Razel Bec-Egis s’est engagé à financer, concevoir, construire, équiper, exploiter et maintenir lesdits postes de péage automatiques. Le calendrier d’exécution du projet précise que les travaux devront démarrer ce mois de mai 2020.

Le groupement Razel Bec-Egis doit construire ces péages automatiques sur certaines routes bitumées du réseau routier camerounais. Il s’agit précisément des axes Yaoundé-Douala-Limbé, Yaoundé-Bafoussam-Bamenda, Douala-Bafoussam et l’accès à l’aéroport de Nsimalen. Il y aura également des postes à Mbankomo, Tiko, Mbanga, Manjo, Mboumnyebel, Edéa, Nkometou, Bafia, Bayangam, Foumbot, Bandja, Matazem et Dschang.

Les infrastructures à construire par l’adjudicataire comprennent, entre autres, un système de communication vers les usagers au moyen d’un site web?; une plateforme de péage de 50 m de large en structure de béton de 49 cm?; des ilots séparateurs de voies de 2 m de large?; des îlots d’une longueur de 30 m?; un auvent métallique avec un toit en forme de V et W?; des entonnements de 50 m de part et d’autre de la plateforme avec structure de chaussée souple de 34 cm d’enrobés?; 14 bâtiments (R+1) d’exploitation de 124 m² chacun?; trois centres d’entretien de 46 m²(Tiko, Mbankomo et Bandja)?; un centre d’exploitation et de maintenance de 196 m² à Mbankomo?; 42?000 m² d’aires de parkings aménagés et espaces marchands dans l’ensemble des péages?; et un système de reporting des données, etc. Au cours de son exécution, le projet va générer 300 emplois.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter