Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 07 27Article 610375

Infos Business of Tuesday, 27 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Louis Paul Motaze signe une convention qui facilite l’accès des entreprises aux prêts bancaires

La convention a été signée entre le ministre des Finances Louis Paul Motaze et les professionnels du secteur bancaire.

Le gouvernement camerounais se porte garant auprès des établissements bancaires pour un montant de 200 milliards de francs CFA.

70 % de ce fonds de garantie est destiné aux entreprises privées et 30 % aux entreprises publiques.

Une nouvelle convention vient d’être signée entre Louis Paul Motaze, ministre des Finances, et les professionnels du secteur bancaire. Dans les clauses de cette convention, elle va faciliter l’accès des entreprises aux prêts bancaires. Concrètement le gouvernement camerounais se porte garant auprès des établissements bancaires pour un montant de 200 milliards de francs CFA, contre les 45 milliards jusqu’ici prévus à cet effet. 70 % de ce fonds de garantie est destiné aux entreprises privées et 30 % aux entreprises publiques.

De manière détaillée, cette garantie permettra de couvrir jusqu’à 50 % les prêts des grandes entreprises, à 70 % ceux des PME, et jusqu’à 80% ceux des entreprises en activité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. « Le secteur bancaire s’en tire avec un plafond de garantie de portefeuille de 170 milliards de francs CFA et entend saisir cette opportunité pour contribuer davantage à la relance économique de notre pays», a indiqué Alphonse Nafack, président de l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun, l’un des regroupements signataires.

Les entreprises concernées.

Le privilège est accordé aux entreprises opérant dans les secteurs prioritaires retenues dans la Stratégie nationale de développement, mais aussi à celles impactées par la Covid-19. Cette facilité va couvrir les besoins en fond de roulement, ou le programme d’immobilisations corporelles des entreprises. Les entreprises désireuses de cette garantie doivent en faire la demande auprès de leur établissement bancaire. Après première vérification d’éligibilité, la banque formule un préaccord, transmet le dossier au Minfi, qui le transmettra ensuite au Comité national de la dette publique. Après évaluation, le dossier est retourné au Minfi qui décide finalement de l’accord ou pas. Les démarches devront se faire dans un intervalle de 10 jours.