Vous-êtes ici: AccueilBusiness2019 09 09Article 471479

Business News of Monday, 9 September 2019

Source: coupsfrancs.com

Les transferts et retraits d’argent hors CEMAC plafonnés à 5 millions

Woman Takes Nigerian Naira From A Bank's Automated Teller Machine (ATM) In Ikeja District Distributeur automatique de billets de banque

La nouvelle réglementation vise entre autres à maîtriser la circulation des devises dans la sous-région.

C’est officiel ! La décision de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) de plafonner à 5 millions de FCFA par individu et par voyage, le montant des opérations de paiement et de retraits sur des guichets et terminaux situés à l’extérieur de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), est en vigueur depuis le 1er septembre dernier.

Au-delà de ce montant, le voyageur est contrait de justifier à priori ou a posteriori les montants sollicités. Des usagers reçoivent depuis lors des messages de leurs banques les informant de la nouvelle situation décidée par la Beac en mars dernier accompagnée d’une période transitoire de six mois.

Plafonnée autrefois à 200.000 FCFA par jour, l’allocation des devises aux voyageurs hors-Cemac ( Cameroun, Gabon, RCA, Congo, Tchad, Guinée-équatoriale) variait selon la catégorie des voyageurs. S’agissant du règlement des transactions à distance, notamment les paiements en ligne, il est désormais plafonné à un million de FCFA par personne et par mois. Au-delà de ce montant, il faut désormais justifier la transaction «?par tout moyen laissant trace?» et ceci «?dans un délai de 30 jours?».

Selon la Beac, cette reforme est implémentée dans le but de simplifier les opérations, maitriser les devises en circulation dans la zone, lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Mais elle est mal appréciée par des operateurs économiques qui la trouvent restrictive pour le développement des affaires.

Rappelons que ce nouveau nouvel attelage grâce à son principe de centralisation des réserves de change de la Cemac, a permis à la Beac de récupérer plus de 1300 milliards de FCFA de devises auprès des banques de la sous-région fin mai 2019. Un chiffre en hausse de 144% par rapport à la même période en 2018.