Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 07 30Article 531202

Business News of Thursday, 30 July 2020

Source: investiraucameroun.com

Les recettes douanières progressent de près de 162 milliards entre 2015 et 2019


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Dans notre magazine dédié au «?Top 100 des acteurs économiques du Cameroun?», actuellement en kiosque et repris sur la présente plateforme numérique, une malencontreuse méprise nous a fait écrire que le départ de l’actuelle ministre des Postes et Télécoms, Minette Libom Li Likeng, du poste de directrice générale des douanes, en octobre 2015, a «?coïncidé avec une baisse des recettes douanières?».

Les statistiques fournies par la direction générale des douanes révèlent plutôt une augmentation constante desdites recettes, au cours de la période de 5 ans allant de 2015 à 2019. Une compilation de ces chiffres officiels porte à près de 162 milliards de FCFA la progression globale des recettes douanières au Cameroun, au cours de la période sous-revue.

En effet, selon les statistiques consolidées de la direction générale des douanes du ministère des Finances, la cagnotte des recettes douanières au Cameroun est passée de 678,1 milliards de FCFA en 2015, à 840 milliards de FCFA en 2019, ce qui correspond à une augmentation de 161,9 milliards de FCFA sur une période de 5 ans. En 2016 et 2017, ces recettes ont respectivement caracolé à 683,8 et 732,7 milliards de FCFA, contre 803,3 milliards de FCFA à fin 2018.

Dans le même temps, l’administration douanière a enregistré une augmentation de près de 5 milliards de FCFA sur les recettes issues du contentieux avec les opérateurs économiques. Dans le détail, apprend-on officiellement, au cours de l’exercice 2015, le contentieux a permis de recouvrer 13,1 milliards de FCFA de recettes au titre des amendes ou diverses recettes compromises ou éludées, contre 18,2 milliards de FCFA en 2019.

Ces performances, selon la direction générale des douanes, sont le fruit d’un programme de réformes, qui «?s’est accéléré au-delà de 2015?». Parmi ces réformes, l’on peut citer le paiement électronique des droits de douane?; la mise en place du titre de transit unique?; ou encore la poursuite de la dématérialisation des procédures douanières, à travers la mise en place du Cameroon Customs Information System (Camsis). Il en est de même de la dynamisation de la surveillance douanière, à travers les opérations Halcomi (Halte au commerce illicite), ou encore l’expérimentation du tout scanning sur les marchandises.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter