Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 03 30Article 584875

Business News of Tuesday, 30 March 2021

Source: focusmedia-afrique.net

Les enjeux mitigés des APE avec la Grande Bretagne

Les sacro-saints principes de l’économie mondiale, reposent désormais sur les accords de partenariats entre les États. C’est alors que le pays de Paul Biya n’est pas en reste, si l’on s’en tient à l’accord signé le 9 mars 2021 à Londres.

Sauvegarder certains liens inter-états, semble être conditionné par des accords. Seulement, les enjeux sur le plan économique, sont plutôt énormes. Ceci du fait qu’ils se veulent, gagnant-gagnant pour les signataires.

De la fluidité des échanges.

Il faut déjà remarquer que, l’APE signé entre le Cameroun et le Royaume-Uni de grande Bretagne le 9 mars 2021 , marque un véritable saut qualitatif. Ceci permettra aux protagonistes, de poursuivre sereinement les échanges commerciaux. Le Cameroun quant à lui, bénéficiera d’un accès préférentiel de ses produits en terre britannique. Ceci non sans rappeler que, les droits de douane et autres intrants sont exonérés.

Cependant, les rapports diplomatiques seront d’avantage d’appoint, aux fins de sauvegarder des liens d’amitié et fraternité.

Le développement socio-économique est un gain des APE.
Depuis le 23 mars 2021, James Duddridge séjourne au Cameroun. Il faut rappeler que c’est le ministre britannique pour l’Afrique. Sa présence en terre camerounaise, a pour objectif l’impulsion d’une dynamique des relations commerciales entre les 2 pays.

Par ailleurs, nous pouvons constater que, la présence des entreprises britanniques au Cameroun est un atout de développement. Celles-ci sont génératrices d’emplois pour les jeunes diplômés. » C’est formidable pour moi de constater que, les investissements financés par la grande Bretagne sont effectifs » ; peut-on retenir du propos du ministre. Lors de son tour dans les entreprises britanniques, James a souligné : » ces investissements, contribuent à la création des emplois et richesses « . Rappelons que lesdites entreprises, se penchent principalement sur les projets de grandes distribution. Il s’agit des secteurs : eau-energie, logements sociaux, hydrocarbures, etc.

Le prix à payer par le Cameroun.

Les APE entre le Cameroun et la grande Bretagne, ne sont pas sans conséquences pour le Cameroun. En 2019, 12% des exportations de bananes du Cameroun ont été exportés vers le royaume Uni (27 millions de livres sterling). Le bois et autres dérivés, pour un montant de 25 millions de livres sterling, soit 16,1% ont été exportés. En plus du pétrole brut, l’on évoque un chiffre total de 62,1%, d’exportation pour la période 2013-2017.

Cependant, 51 millions de livres sterling, c’est le montant des ventes effectuées au Cameroun par les britanniques. De manière globale, le Royaume-Uni est classé 11ème, des marchés d’exportation au Cameroun avec 2.1%. Pourtant classé au 18ème rang, avec 1,4% d’importations au Cameroun. Toutefois, il convient de noter que, les APE entre le Cameroun et la grande Bretagne, pourraient être considérés comme un marché de dupe. Lequel marché, présente d’ailleurs le Cameroun, comme une vache à lait.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter