Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 06 02Article 599917

Infos Business of Wednesday, 2 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Mbassa Ndine fait la cour à Célestin Tawamba

Faciliter les affaires et attirer les investisseurs Faciliter les affaires et attirer les investisseurs

Le maire de la capitale régionale du Littoral a appelé le patronat camerounais à investir dans le plan de modernisation de la ville.

Selon le maire, il faut autour de 2000 milliards pour moderniser la ville de Douala

La première édition du Forum Économique de Douala s’est tenue il y a quelques jours

La première édition du Forum Économique de Douala avait comme principal objectif, d’échanger sur la politique d’attractivité de la capitale économique du Cameroun face à d’autres villes africaines. Les participants ont dans ce cadre été renseignés sur les projets envisagés par la mairie de la ville afin de faciliter les affaires et attirer les investisseurs. D’après le maire de la ville, la capitale économique est dotée de plusieurs instruments de modernisation. Précisément le plan directeur d’urbanisation de Douala à l’horizon 2025 adopté en 2015, le plan d’occupation des sols adopté la même année ainsi qu’un plan de mobilité urbaine soutenable validé en 2019. Cette vision prévoit notamment l’aménagement d’un quartier international des affaires sur le plateau Joss ainsi que 7 centres secondaires dans la ville. Ce projet qui concerne le premier arrondissement de la ville à savoir les quartiers Akwa et Bonanjo, vise également à réguler les mouvements des populations et favoriser la mobilité urbaine. « D’après les estimations, l’arrondissement de Douala 1er double pratiquement sa population tous les matins et tous les soirs retrouve sa population sédentaire. », a indiqué Roger Mbassa Ndine. Il est aussi prévu la construction d’une autoroute de 15 à 20 km pour libérer les entrées Est et ouest de la ville.

Sources de financement

La mise en œuvre des différents plans de modernisation de la ville de Douala nécessite autour de 1800 et 2000 milliards de F CFA. Or, le budget de la mairie de la ville ne peut permettre sa concrétisation. Son budget pour l’exercice 2021 par exemple se chiffre à près de 60 milliards de F CFA. La mairie envisage donc de mobiliser d’autres sources de financement en dehors du public. Une bonne partie des investissements pourraient se faire dans le cadre d’un partenariat public privé. Roger Mbassa Ndine informe que les négociations sont en cours avec un partenaire qui souhaite investir 33 milliards de F CFA. Mais en attendant, la mairie de la ville s’est déjà lancée sur le marché financier notamment. En gros, pour réaliser ces projets visant à faire de Douala une métropole moderne et attractive, l’exécutif envisage comme alternatives, un financement privé direct, le partenariat public privé et le financement via les fonds publics de la CUD ou de l’Etat. Le maire Roger Mbassa Ndiné appelle le secteur privé à s’intéresser aux différents projets de la ville qui sont selon lui très rentables. Il a d’ailleurs fait savoir que des plateformes permanentes entre la ville et les opérateurs économiques pour attirer les investissements privés dans la ville sont en train d’être mises en place.