Vous-êtes ici: AccueilBusiness2019 09 10Article 471551

Business News of Tuesday, 10 September 2019

Source: investiraucameroun.com

Le président Paul Biya consulté sur la restructuration de la CEEAC

Biya Et Ahmad Allam My.png Il était accompagné du secrétaire général de cette communauté économique régionale

Le président de la République, Paul Biya, a reçu en audience, le 6 septembre à Yaoundé, le ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain Claude Bilie-By-Nze, par ailleurs président du Comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Il était accompagné du secrétaire général de cette communauté économique régionale, Ahmad Allam-My. Les deux personnalités ont rendu compte au chef de l’État camerounais du niveau d’avancement de la réforme de la CEEAC.

«?Au terme d’un entretien de près d’une heure, le ministre Alain Claude Bilie-By-Nze, par ailleurs président du Comité de pilotage de cette réforme, a indiqué que la restructuration engagée par les chefs d’État a pour but de donner une impulsion nouvelle à la communauté économique sous-régionale?», renseigne la présidence la République du Cameroun. Elle précise qu’Alain Claude Bilie-By-Nze a relevé qu’après les experts, le comité des ministres de la CEEAC a déjà validé les projets de textes. Il est désormais question de les soumettre à l’approbation des dirigeants des États membres de la CEEAC au cours d’un sommet à venir.

Le ministre gabonais des Affaires étrangères a indiqué que les axes majeurs de cette réforme portent sur les principales missions de la CEEAC à savoir, «?assurer un climat global de paix, de sécurité et stabilité, encourager l’intégration et le commerce à travers l’interconnexion des infrastructures de communication et de connectivité. Les questions liées au développent durable, à la jeunesse, à la promotion de la femme… n’ont pas été oubliées?».

La CEEAC regroupe les onze États : Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, République Démocratique du Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, Rwanda, Sao Tomé et Principe et Tchad.